Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Diabète : le combat de tous les types

Article paru dans le journal nº 73 Acheter ce numéro
  • LL'élévation chronique de sucre dans le sang, caractéristique du diabète

Le 14 novembre prochain, la Journée mondiale du diabète célèbre la date à laquelle les scientifiques canadien et américano-canadien Frederick Banting et Charles Best ont développé la théorie à l’origine de la découverte de l’insuline, en 1922. Il nous semblait donc indispensable de consacrer ce mois-ci un dossier au diabète et de mettre en lumière le diabète de type 3, aussi appelé diabète du cerveau.

Le diabète est un véritable fléau. Il touche plus de 420 millions d’adultes dans le monde, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), soit 1 adulte sur 11 et quatre fois plus qu’en 1980. Quant au nombre de personnes vivant avec le diabète sans le savoir, il est estimé à 212 millions. La Fédération internationale du ­diabète (FID) a prédit une augmentation de 48 % du nombre de diabétiques dans le monde d’ici à 2045. Une forte progression qui est notamment liée au mode de vie des sociétés occidentales. En France, plus de 3 millions de personnes sont traitées pour un diabète, soit 5 % de la population.

Et tout cela coûte cher. En effet, en 2014, les dépenses associées au diabète ont été estimées par l’assurance maladie à 10 milliards d’euros par an, soit 2,3 milliards d’euros pour les dépenses liées au diabète (notamment les traitements médicamenteux) et 7,7 milliards d’euros pour les complications (cécité, amputation des membres inférieurs, insuffisance rénale, maladies cardio-vasculaires).

L’index glycémique, c’est quoi ?

La chasse au sucre ne se résume pas au taux de glucides dans un aliment. Ce qui importe le plus, c’est son index glycémique, c’est-à-dire sa capacité à faire augmenter la glycémie. Prenons le sucre : son index glycémique est de 100/100. Une baguette classique possède un index glycémique élevé atteignant 78/100, alors que la baguette tradition a un index glycémique de 57/100, dit modéré. Pour les diabétiques, il est essentiel de savoir faire les équivalences entre les aliments, afin d’apporter la quantité nécessaire de glucides à l’organisme, notre source principale d’énergie. En plus de l'index glycémique, les diabétiques doivent veiller à la charge et à l'index glycémiques des aliments.

Il existe différents types de diabètes, qui ont tous un point commun : une élévation chronique du taux de sucre dans le sang (glycémie). Cependant, les mécanismes impliqués varient. Le diabète de type 1, rare et ne touchant que 6 % des diabétiques, résulte de la destruction des cellules du pancréas produisant l’insuline. Le type 2, touchant la majorité des diabétiques, est dû à une résistance à l’insuline, le corps n’en produisant pas assez pour faire baisser la glycémie. Enfin, le diabète dit gestationnel ne se développe que chez la femme enceinte, en général vers la fin du 2e trimestre. Il peut n’être que temporaire, mais avoir de profondes conséquences sur la mère et (ou) l’enfant à naître. Un troisième type de diabète a été mis en évidence, et ce diabète de type 3 résulterait d’un lien entre le diabète de type 2 et la maladie d’Alzheimer.

Dans une situation normale et à la suite d’un repas composé de lipides, de protéines et de glucides (qui fournissent l’énergie essentielle au bon fonctionnement de notre corps), le taux de sucre dans le sang augmente et les glucides sont transformés en glucose. L’augmentation de la glycémie est alors détectée par le pancréas, qui va sécréter de l’insuline (hormone ...

Image description

Il vous reste encore 70% de cet article à découvrir

Article paru dans le numéro 73, pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Je suis abonné, je me connecte


Mot de passe oublié ?
Alternative Sante : l'expérience de la médecine naturelle

Pour 2€ / mois votre abonnement est un signe de soutien !
Cliquez ici pour voir nos offres

2€ / Mois

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique Diabète diabète
ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous