Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Quid des médecines naturelles dans le cas du cancer colorectal ?

Article paru dans le journal nº 42 Acheter ce numéro
  • Quid des médecines naturelles dans le cas du cancer colorectal ?

Si l’adoption d’une meilleure hygiène alimentaire réduit indéniablement le risque de développer un CCR, elle est souvent insuffisante pour favoriser une survie largement supérieure au pronostic médical et une optimisation de la qualité du temps de vie restant. Voici quelques pistes pour améliorer les chances de succès.

Diminuer l’inflammation chronique des intestins :

La Boswellia serrata : cette plante utilisée en médecine ayurvédique pour les problèmes d’inflammation chronique des muqueuses digestives et respiratoires, prévient l’apparition d’une tumeur mieux que l’aspirine, inhibe la croissance du CCR et le risque de métastases. De 1 à 1,5 g/j d’extrait standardisé à 90 % de boswelline, en continu pendant au moins 9 mois puis diminution progressive.

Les complexes probiotiques/prébiotiques, en complément de la Boswellia, afin de permettre à l’unité fonctionnelle intestinale (muqueuse, flore et leurs innombrables interactions) de se restaurer au mieux. Par cure d’au moins six semaines. D’abord 2 à 3 g/j puis 1 g/j en entretien.

La glutamine afin de réduire l’hyperperméabilité de la muqueuse intestinale et de renforcer les défenses immunitaires.

L’irrigation du côlon ou grand lavement, préconisée par le Dr Kousmine et ses héritiers, utile à condition d’être pratiquée par un praticien rodé. Au départ, trois séances espacées d’une semaine, puis une par trimestre.

  • Une complémentation micronutritionnelle anticancéreuse efficace, encadrée par un médecin nutrithérapeute ou naturopathe. Sont principalement recommandés : vitamines B9 (sous forme de 5-MTHF), C, D et E, méthylsélénocystéine, oméga-3 (DHA, EPA notamment), curcumine, lutéoline, phycocyanine, sulforaphane. Quant au calcium, son usage sera modéré, car il peut favoriser l’émergence d’un cancer de la prostate.
  • Éventuellement associer, toujours sous contrôle médical, un extrait de champignon connu pour ses vertus immunostimulantes et éventuellement anticancéreuses. En particulier Antrodia camphorata, Cordyceps sinensis, Coriolus versicolor, Ganoderma lucidum (reishi), Grifola frondosa (maïtake), Lentinus edodes (shiitake).
  • Pratiquer une activité physique régulière : selon les recommandations officielles, 30 minutes de marche rapide par jour suffit.

Outre le fait qu’elles ne donnent pas les équivalences avec les autres pratiques corporelles, ces directives ne ...

Image description

Il vous reste encore 50% de cet article à découvrir

Article paru dans le numéro 42, pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Je suis abonné, je me connecte


Mot de passe oublié ?
Alternative Sante : l'expérience de la médecine naturelle

Pour 2€ / mois votre abonnement est un signe de soutien !
Cliquez ici pour voir nos offres

2€ / Mois

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous