Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

La vitamine D de synthèse est-elle utile ?

Article paru dans le journal nº 48 Acheter ce numéro
  • La vitamine D est produite naturellement par le corps avec l'ensoleillement La vitamine D est produite naturellement par le corps avec l'ensoleillement

Depuis des années, nous dénonçons les risques liés aux vitamines de synthèse. L’une des plus prescrites, et certainement à tort lorsqu’elle est synthétique, est la vitamine D. Certes, les carences sont fréquentes et pas seulement chez les personnes âgées. Mais suffit-il pour autant de les compenser par l’apport de vitamine de synthèse ? Différentes études ont été réalisées, au cours desquelles on a donné de fortes doses de vitamine D de synthèse à des patients présentant diverses pathologies. Et ces fortes doses n’ont presque jamais entraîné d’effet bénéfique sur leur santé. Cela aurait dû alerter les prescripteurs.

Dans une étude portant sur 2 256 femmes âgées de 73 à 80 ans, on a prescrit entre 2003 et 2005 une dose unique de 500 000 UI de cholécalciférol chaque année en automne. Les auteurs pensaient pouvoir réduire le nombre de chutes et de fractures, car on sait que la carence en vitamine D provoque une faiblesse musculaire avec chute. Il s’agissait d’une étude en double aveugle contre placebo. Or, les personnes qui ont reçu cette vitamine D de synthèse ont subi plus de chutes et de fractures que celles qui n’en ont pas pris.

De plus en plus de scientifiques suspectent la nocivité des vitamines de synthèse. Elles semblent prendre la place des naturelles, sans en avoir les effets bénéfiques. On continue pourtant à les prescrire en s’aidant de kits de dosages parfois discutables. Ceux-ci servent surtout à vérifier que la dose synthétique absorbée se retrouve bien dans le sang. Ils sous-évaluent les vitamines D2, et il n’est pas certain qu’ils permettent de doser la forme naturelle de réserve. De là à suspecter certains laboratoires de favoriser leur utilisation pour inciter les médecins à prescrire les formes synthétiques…

Mais d’où vient cette carence en vitamine D, et comment la compenser ? Des études récentes incriminent l’intoxication aux métaux lourds et les perturbations induites par les ondes électromagnétiques. Une étude chez l’animal a révélé d’une part que l’animal soumis aux ondes électromagnétiques de portable voyait son immunité chuter, d’autre part que le fait de lui donner des vitamines D permettait de le protéger contre cela. Conclusion, la vitamine D agit bel et bien sur l’immunité, mais (plus inquiétant), les ondes pourraient induire une consommation accrue de cette vitamine. Une autre étude portant sur le cadmium a révélé également que l’intoxication par ce métal lourd entraîne une chute de la vitamine D compliquée d’ostéoporose. La question peut se poser avec tous les autres métaux tels que le plomb, le mercure et les autres polluants.

Il est clair que, si l’on ne veut pas vider l’organisme de sa vitamine D naturelle, il faut le plus possible se tenir à l’écart de tous les polluants chimiques et des ondes électromagnétiques nocives. Et si malgré tout on ne peut faire autrement, il vaut mieux se supplémenter en vitamine D naturelle, telle que celle de lichen boréal, riche en vitamine D3, ou celle de levures riches en vitamine D2.

 

Carnet d'adresse :

Plusieurs vitamine D naturelles issues du lichen boréal sont commercialisées, dont celles du laboratoire Lestum

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique vitamine D

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous