Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Nul n’est prophète en son pays

Article paru dans le journal nº 52 Acheter ce numéro
  • Avoir raison trop tôt : la malédiction de nombreux chercheursAvoir raison trop tôt : la malédiction de nombreux chercheurs

Tous les grands philosophes, les grands penseurs qui ont permis à l’humanité d’évoluer, tant matériellement que spirituellement, ont souvent été accusés d’avoir tort. Leurs messages bousculaient les idées reçues, les dogmes ou les croyances superstitieuses. On pourrait donc penser qu’ils avaient raison trop tôt. Il aurait fallu que leur intuition géniale puisse être vérifiée rapidement. Or, l’expérimentation qui sert de preuve prend du temps. Leur seul tort, c’est d’avoir eu le courage d’annoncer trop vite leur découverte et ainsi d’avoir raison avant les autres.

Ceci est toujours vrai de nos jours, mais le monde s’accélère. Certains de ceux qui ont été accusés d’avoir tort il y a peu, finissent assez vite par avoir raison. Ainsi, les alternatives naturelles de santé préconisées il y a ne serait-ce que dix ans deviennent déjà réalité. La preuve est faite par l’usage. Les témoignages affluent grâce aux nouvelles technologies. Tandis que ce qui est faux et dangereux se sait aussi plus vite.

Alors, ceux qui, se projetant dans l’avenir, ont perçu la nécessité de respecter l’environnement ont-ils eu tort d’avoir raison avant tout le monde ? Ils ont été raillés par des scientistes vaniteux pour avoir dénoncé les risques que le tout pétrochimique faisait courir à l’humanité. Ont-ils eu tort ? Non seulement l’avenir leur donnera raison, mais beaucoup de ceux qui les ont autrefois critiqués, ou bien s’en sont moqués, ou pire les ont cloués au pilori, se font à présent les chantres de la médecine naturelle.

Prenez l’exemple de la spiruline : elle était tout simplement interdite, en raison de l’ignorance et du mépris de certains ! Aujourd’hui, tout le monde en vante les vertus - tant et si bien qu'elle est victime de son succès et que l'ANSES pensait devoir alerter il y a peu sur le contrôle de sa qualité. Cette microalgue âgée de 3 milliards d’années permettra un jour peut-être la survie de l’humanité, tout comme les microalgues dont la culture nous fournira de l’oxygène et de la nourriture. Observez comment c’est aujourd’hui seulement que l’on fait la différence entre les vitamines de synthèse (ce que je nommerai des « pseudo-vitamines ») et les vraies vitamines organiques et naturelles, les seules vraiment bénéfiques. Si je voulais parler de mon cas, je dirais combien on s’est attaqué à ma découverte de l’action de la lécithine marine dans le psoriasis. Alors que cela aurait pu permettre, il y a dix ans déjà, d’aider des milliers de personnes qui ont cette pathologie.

Dans un autre domaine, voyez comment la méditation est entrée dans les mœurs et comment ses applications médicales se sont révélées exactes, alors qu’on s’en moquait. Voyez aussi comment aujourd’hui on parle du stress, alors qu’il y a 50 ans son effet sur la santé était complètement négligé…

En ce mois de décembre où la Terre est plus proche du Soleil, souhaitons que ce qui reste d’obscurité autour de nous puisse être éclairé et que l’avenir donne rapidement tort à ceux qui nous accuseraient d’avoir raison trop tôt !

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous