Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

MALADIES DU SANG :
une infinité d'affections, parfois bénignes

Article paru dans le journal nº 14 Acheter ce numéro
  • MALADIES DU SANG : une infinité d'affections, parfois bénignes

Les maladies sanguines regroupent une infinité d’affections qui ne touchent le plus souvent qu’une des trois lignées sanguines, les globules rouges, les globules blancs ou les plaquettes. Les médecins préfèrent parler d’hémopathies car ce terme englobe non seulement les maladies qui affectent les cellules du sang, mais aussi celles qui concernent les organes qui produisent ces cellules, la moelle, les ganglions lymphatiques, la rate et les tissus lymphoïdes (intestinal, respiratoire…). Certaines sont bénignes comme nombre d’anémies. D’autres sont malignes et potentiellement mortelles, ce sont les leucémies aiguës et chroniques, les lymphomes, la maladie d’Hodgkin, les myélomes et autres maladies plus rares. D’autres enfin, sans posséder le caractère de gravité des secondes, n’en sont pas moins invalidantes : certaines formes d’anémie, l’hémophilie, etc.

Quelle que soit leur gravité, certaines de ces maladies peuvent être améliorées - parfois de façon très significatives - par l’adoption de solutions alternatives et complémentaires aux traitements officiels. Sans avoir la prétention d’en faire une liste exhaustive, nous en abordons, dans les différents articles de ce dossier, quelques-unes. Mais avant tout comprenons mieux le sang.

Le sang est le plus liquide de tous les tissus de notre corps. Malgré son aspect fluide, il n’en est pas moins épais car il renferme de très nombreuses cellules ainsi que de multiples substances aussi essentielles. Les cellules sont de trois types :

  • les globules rouges ou hématies,
  • les globules blancs ou leucocytes,
  • les plaquettes ou thrombocytes qui, ensemble, représentent environ 45% du volume sanguin total.

Pour la plupart de ces cellules, leur présence dans le sang ne correspond qu’à la nécessité de leur transport depuis la moelle osseuse où elles ont été produites jusqu’au lieu où elles exercent les fonctions pour lesquelles elles ont été programmées.

Le liquide dans lequel baignent ces cellules est appelé plasma. Celui-ci contient notamment une substance qui coagule pour former un caillot quand existe un risque hémorragique.

Le sang, un tissu cellulaire des plus complexes

Les globules rouges sont les cellules du sang les plus nombreuses. Ils ont normalement la forme d’un disque creux en son centre. Ils ne comportent pas de noyau. Leur élasticité leur permet de circuler (ramper serait un terme plus exact !) dans les capillaires les plus fins dont le diamètre est inférieur au leur !... C’est ainsi qu’ils exercent leur  principale fonction qui est de transporter l’oxygène depuis les poumons vers les différents organes et le gaz carbonique fabriqué par les cellules jusqu’aux alvéoles pulmonaires où il est relâché dans l’air ambiant.

Par ailleurs, ils participent au maintien du pH dans la fourchette des valeurs physiologiques et ont une activité enzymatique (par la G6PD et la pyruvate kinase, respectivement essentielles à la production de glutathion et d’énergie) et immunologique

À la différence des hématies, les globules blancs ne forment pas une famille faite de cellules identiques, mais regroupent plusieurs familles dont la fonction est de défendre l’organisme contre tous les types d’agents agresseurs provenant du milieu extérieur (bactéries, virus, parasites, polluants chimiques…). Chacune de ces familles a une fonction bien spécifique :

  • Les polynucléaires (ou granulocytes) neutrophiles impliqués dans la défense antimicrobienne. Ce sont eux qui sont, par leur sacrifice, à l’origine de la production du pus.
  • Les polynucléaires éosinophiles engagés principalement dans la défense contre les parasites.
  • Les polynucléaires basophiles dont la stimulation provoque la libération d’histamine et l’induction de phénomènes allergiques et inflammatoires.
  • Les lymphocytes, essentiellement présents dans le système lymphatique, mais qui dans le sang sont présents sous trois formes :
  • Les lymphocytes B (fabriqués dans la moelle) qui produisent les anticorps et - pour certains d’entre eux seulement - conservent en mémoire la capacité de fabriquer ces anticorps particuliers.
  • Les lymphocytes T (T comme thymus car ils sont produits par le thymus) qui forment une classe composite chargée de ...
Image description

Il vous reste encore 71% de cet article à découvrir

Article paru dans le numéro 14, pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Je suis abonné, je me connecte


Mot de passe oublié ?
Alternative Sante : l'expérience de la médecine naturelle

Pour 2€ / mois votre abonnement est un signe de soutien !
Cliquez ici pour voir nos offres

2€ / Mois

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Articles du même dossier
  • Notice (8): Undefined index: Media [APP/views/plugins/plugin_as/default/articles/article.ctp, line 324]
    Warning (2): Invalid argument supplied for foreach() [APP/views/plugins/plugin_as/default/articles/article.ctp, line 324]
ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous