Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

La thérapie par les sangsues
tentez l’expérience

Article paru dans le journal nº 15 Acheter ce numéro
  • sangsuessangsues

Cette thérapie ancestrale était très en vogue au début du XIXe siècle. On se rend compte que nos ancêtres avaient tout à fait raison : l’hirudothérapie est efficace pour de nombreuses pathologies.


Au milieu du XIXe siècle, on utilisait jusqu’à 100 millions de sangsues par an en France pour les bienfaits décongestionnant de la saignée ! Mais la thérapie ne fut pas toujours utilisée à bon escient, la mode engendra des abus et elle finit par tomber dans l’oubli. Depuis quelques années, on découvre que la thérapie par les sangsues (appelée aussi hirudo-thérapie) a bien d’autres intérêts. Tout récemment, le département orthopédique de l’hôpital universitaire de Hanovre en Allemagne, vient ainsi de publier une étude sur l’impact bénéfique de la pose de sangsues pour soigner l’arthrose du genou. L’étude portant sur 113 patients a permis de mettre en évidence une diminution de la douleur et une amélioration pour les activités quotidiennes. Aux États-Unis, les sangsues, surtout utilisées dans la chirurgie plastique, sont même qualifiées d’auxiliaires médicales.

Pourquoi les sangsues ont-elles une action bénéfique sur notre organisme ? En fait leur rôle est double.

Les sangsues permettent d’évacuer un surplus de sang qui peut être localisé ou non. L’effet de la saignée est dépuratif, décongestionnant, relaxant. La dilution du sang qu’elle provoque augmente le flux lymphatique et stimule la production des globules sanguins. Leur premier rôle s’inscrit donc dans le cadre des thérapies de dépuration qui ont pour but « d’augmenter l’excrétion naturelle des émonctoires et d’autre part de purifier le sang », explique le Dr Dominique Kaehler Schweizer. Ce médecin suisse a réalisé plus de mille traitements par les sangsues est devenue leur plus fervente avocate (voir bibliographie).

La salive des sangsues est dotée de propriétés très spécifiques. On estime actuellement qu’une trentaine de ses composants sont actifs. Celle-ci contient notamment l’hirudine qui favorise la microcirculation. On connaît bien cette protéine. Elle a fait l’objet ces dernières années de 44 publications scientifiques. L’hirudine synthétique est commercialisée pour le traitement des thromboses comme alternative à l’héparine. Mais son dosage est délicat. Avec les sangsues, ce problème n’existe pas. Mieux, l’hirudine n’est pas toxique sur le plan hépatique. La salive des sangsues contient également de l’hyaluro-nidase et de l’égline qui, en inhibant l’élastine, permet de diminuer les processus inflammatoires.

La salive pour dissoudre un caillot sanguin

De leur côté, la bdelline et la bdellastasine jouent un rôle dans la dissolution des caillots sanguins. Ainsi que la destabilase. Tandis que la caline y participe en empêchant l’agglomération des plaquettes. La salive des sangsues peut donc non seulement empêcher la formation d’une thrombose mais aussi dissoudre un caillot déjà formé. Enfin, certains enzymes auraient même des vertus anti-vieillissement.

Cette composition très riche explique le large panel des applications thérapeutiques. Les services de chirurgie plastique des hôpitaux l’utilisent régulièrement pour la réimplantation d’organes. La pose de sangsues ...

Image description

Il vous reste encore 74% de cet article à découvrir

Article paru dans le numéro 15, pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Je suis abonné, je me connecte


Mot de passe oublié ?
Alternative Sante : l'expérience de la médecine naturelle

Pour 2€ / mois votre abonnement est un signe de soutien !
Cliquez ici pour voir nos offres

2€ / Mois
Ces informations ne se substituent pas à une consultation médicale.
Sur le même sujet
Tags sur la même thématique Sang sangsues hirudothérapie
ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Publicité pour Annuaire Thérapeutes