Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Acouphènes et
hypersensibilité au bruit

Article paru dans le journal nº 71 Acheter ce numéro
  • Acouphènes et hypersensibilité au bruit

Sifflement, bourdonnement, mais aussi hypersensibilité au bruit, pertes auditives… nos oreilles surexposées aux sons et aux bruits peuvent finir par « casser ». Les chiffres le montrent et avèrent que ce sont les plus jeunes qui sont les plus exposés. Si prévenir vaut toujours mieux que guérir, des solutions alternatives existent lorsque les acouphènes s’installent (Partie V).

Qu’est-ce que l’hyperacousie ?

L’hyperacousie est une hypersensibilité au bruit, qu’il ne faut pas confondre avec le recrutement. Si le recrutement est bien une hypersensibilité au bruit, il est directement en lien avec la perte auditive dont souffre la victime. C’est donc une sensibilité à des sons relativement élevés qui s’explique par le fait que le seuil de perception auditive s’approche sensiblement du seuil de douleur. En revanche, les sons faibles sont parfaitement tolérés.

L’hyperacousie est une hypersensibilité qui n’a pas de lien avec une quelconque surdité. Les victimes deviennent donc particulièrement sensibles à des sons de niveaux faibles ou moyens. Des sons anodins, que chacun entend, mais qui ne sont pas colorées si négativement. Alors, difficile, dans ces conditions de comprendre et d’être en empathie. Comment comprendre que le bruit que fait une feuille d’aluminium que l’on déchire pour protéger un plat avant de le mettre au frais puisse nécessiter le port d’un casque antibruit ?

Les victimes d’hyperacousie subissent alors le son comme une agression qui peut devenir extrêmement douloureuse. Pour certaines victimes, le son que fait le frottement de la paume de la main sur la peau du bras constitue le seuil où le son devient gênant. Des baisers qui claquent génèrent une douleur très profonde. Le papier aluminium fait un bruit épouvantable et la liste des bruits du quotidien peut s’étendre à l’envi. Le bruit de la voiture, le bruit dans un restaurant ou dans un bar, le bruit des couverts, les grincements mécaniques ou dus au freinage d’une rame de métro, d’une mobylette, d’une voiture, d’un bus, les cris d’un bébé, les rires, les voix, tout peut devenir source de douleur insoutenable et ravager la vie sociale.

Est-ce que l’hyperacousie est due à la peur du son ?

Les cas de véritable hyperacousie sont assez rares. D’autant qu’ils peuvent être masqués par la phonophobie (ou misophonie), qui comme son nom l’indique, désigne la phobie du son. Comment différencier l’un de l’autre ? Question épineuse puisqu’il est tout à fait normal qu’un son pénible voire douloureux entraîne automatiquement l’angoisse de devoir le subir. Pourtant, elle trouve des réponses matérielles. L’hyperacousie se distingue par des éléments objectifs. Dans l’audiogramme, il y a le seuil de l’audition qui représente l’intensité sonore minimum perçue par l’oreille, et l’on peut également mesurer les réflexes stapédiens. On retrouve ces derniers, en toute logique d’ailleurs, à de fortes intensités par rapport au seuil. En toute logique car le réflexe stapédien est un mécanisme musculaire qui protège l’oreille interne des trop fortes intensités sonores. Chez un sujet normal, on déclenche les réflexes stapédiens entre 70 et 80 dB. Chez l’hyperacousique, il se déclenche beaucoup plus tôt. Deuxième élément objectif, les seuils de confort et d’inconfort. On dit souvent que c’est une notion très subjective. Pourtant, précisément, on le trouve 20 dB au-dessus du seuil. Le seuil d’inconfort, on le trouve vers les 70 ou 80 dB. Ce que l’on remarque, c’est que le seuil d’inconfort chez des sujets hyperacousiques dépasse de peu, voire, est au même niveau que le seuil de confort. Plus on avance dans la rééducation, plus on constate que le seuil d’inconfort s’élève pour atteindre les normes observées chez des sujets normaux.

Traitement de l’hyperacousie

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique acouphènes ouïe

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous