Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Quel type d’exercices physiques pour les personnes hypertendues ?

Article 100% numérique
  • La pratique sportive efficace pour lutter contre l'hypertension. La pratique sportive efficace pour lutter contre l'hypertension.

Lorsqu’il est question d’exercice physique pour les personnes sujettes à des problèmes cardiovasculaires, on pense spontanément à l’entraînement de type cardio, et plutôt à un niveau d’intensité modéré. Des exercices de force ou de résistance, comme la musculation, entrent plus rarement en ligne de compte. Ils semblent pourtant être adaptés aussi, en particulier à destination des sujets hypertendus.

L’hypertension, principal facteur de risque des accidents vasculaires cérébraux et des maladies cardiovasculaires, est devenue, en peu de temps, un phénomène mondial. Alors que ce fléau était un problème de pays riches dans les années 1970, le nombre des personnes hypertendues est aujourd’hui de près de 1,1 milliard, soit plus d’un quart de la population mondiale adulte. Avec dorénavant une prévalence particulièrement élevée en Asie du Sud et en Afrique subsaharienne.

Les bienfaits du cardio

Les facteurs d’hygiène de vie sont connus pour leur rôle de prévention et de traitement de l’hypertension. Avec l’alimentation, l’exercice physique régulier en est un pilier ; il peut contribuer à lui seul à diminuer la pression sanguine de 5 à plus de 10 mm Hg (c'est-à-dire de 0,5 à 1 point de tension) selon les individus et le programme suivi. Mais quel type d’exercices est le plus approprié lorsqu’on est sujet à l’hypertension ?

En 2019, une revue d’études japonaise recommandait aux hypertendus des activités de type aérobie engageant le corps entier (cardio) avec les précisions suivantes : des exercices à intensité modérée (c’est-à-dire ne requérant que 50 à 60 % de la capacité d’absorption maximale d’oxygène), durant 30 à 60 mn par session, 3 à 4 fois par semaine. Cette publication reléguait l’exercice de résistance, qui consiste à utiliser sa force musculaire en opposition à une force externe (la musculation est typiquement un entraînement de résistance), à un entraînement seulement complémentaire aux exercices de cardio réguliers. La musculation devait, en outre être pratiquée à faible intensité et sans entraîner d’apnée.

Lire aussi Quel sport pour le cœur et contre le cancer ?

Hypertension : la musculation réhabilitée

Un chercheur brésilien spécialisé dans l’exercice de résistance apporte cependant un bémol à cette dernière recommandation de relative prudence : à ses yeux, il n’existe pas de preuve scientifique que l’exercice de résistance devrait n’être pratiqué par les sujets hypertendus qu’à faible intensité et en tant qu’exercice d’appoint. Il rappelle que l’Association américaine de cardiologie recommande la pratique dynamique de l’exercice de résistance en prévention comme en traitement de l’hypertension, à hauteur de 90 à 150 minutes par semaine, avec une intensité de 50 à 80 % de sa charge maximale (charge qu’on est capable de ne tracter qu’une seule fois), sur six exercices comprenant 3 séries de 10 répétitions. Il convient cependant de respecter les principes biologiques de ce type d’entraînement, tels la progressivité dans l’effort et l’arrêt avant le point de “défaillance musculaire momentanée”, qui correspond à l’étape au-delà de laquelle la fatigue du groupe musculaire travaillé ne permet plus d’augmenter l’effort.

Lire aussi Du sport oui, mais pas n’importe comment

Précautions et bénéfices

Ces précautions respectées, plusieurs essais randomisés ont trouvé que l’exercice de résistance abaissait les pressions sanguines systolique et diastolique chez les sujets pré-hypertendus et hypertendus, même lorsque ce type d’exercice physique est pratiqué exclusivement (et non en supplément d’une activité physique aérobie). Les programmes d’exercices de résistance se sont révélés sûrs et bien tolérés par les patients hypertendus.

Quelques-uns des principaux bénéfices circulatoires de l’exercice, y compris de résistance, chez les hypertendu(e)s :

  • Abaissement de la résistance vasculaire systémique (résistance qui doit être surmontée pour propulser le sang à travers le système circulatoire et créer le flux),
  • Abaissement du rythme cardiaque au repos,
  • Abaissement du double produit, un critère d’évaluation au test d’effort, produit de la tension artérielle systolique par la fréquence cardiaque maximale à l’effort,
  • Amoindrissement de la rigidité artérielle.

Avant toute reprise d’exercice physique ou toute augmentation d’intensité, consultez votre médecin traitant ou un spécialiste.

Lire aussi Causes et facteurs de risque
de l’hypertension artérielle

Lire aussi Hypertension artérielle :
la force des plantes

Source :

« Prescritpion of exercise training for hypsertensives », dans Hypertension Research, Octobre 2019.

« Comment on "Prescritpion of exercise training for hypertensives" », dans Hypertension Research, Décembre 2020.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique sport hypertension hypertension artérielle

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous