Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Épilepsie, l’apport des médecines naturelles

Article paru dans le journal nº 30 Acheter ce numéro
  • Épilepsie, l’apport des médecines naturellesÉpilepsie, l’apport des médecines naturelles

Au cours de l’épilepsie, peut-être plus encore que dans bien d’autres pathologies, la fiabilité des approches thérapeutiques naturelles est contestée par les ténors de la médecine officielle du fait que la plupart des études menées ne répondent pas aux critères exigés depuis quelques décennies. Seul le régime cétogène est reconnu d’une certaine utilité. Pourtant, la pérennité de ces différentes médecines n’a-t-elle pas valeur de garantie ?

La complémentation micronutritionnelle

Deux éléments sont essentiels.

  • La vitamine B9

Précurseur du tétrahydrofolate – une coenzyme indispensable à la synthèse de certains acides aminés, de l’ADN et des ARN –, la B9 joue un rôle essentiel dans le développement de l’embryon et du fœtus. Souvent déficitaire chez de nombreuses femmes avant même la fécondation, la B9 atteint parfois des niveaux carentiels chez l’épileptique du fait de l’action déplétive de certains antiépileptiques. Administrée lors d’une situation critique, la B9 diminue l’hyperperméabilité de la barrière hémato-encéphalique et protège le cerveau de l’intrusion en masse de substances étrangères potentiellement toxiques. Ce type de complémentation ne peut être décidé que par un médecin. 200 µg/j est la posologie le plus souvent adoptée.

  • Le magnésium

Avant l’arrivée des antiépileptiques allopathiques, le sulfate de magnésium était régulièrement -utilisé comme traitement d’urgence des convulsions. Aujourd’hui, il est encore préconisé dans la prévention et le traitement des crises d’éclampsie. Quant à l’intérêt du magnésium en traitement de fond, il n’a encore été que peu évalué. Associé aux médicaments antiépileptiques, il en augmente l’efficacité (valproate). Associé au traitement allopathique, il pourrait améliorer le statut des malades souffrant de formes résistantes.

Afin d’assurer une bonne assimilation du magnésium, il est préférable de recourir à un sel liposoluble associé à la vitamine B6 et à la taurine. Exemple : D-Stress, 2 capsules deux fois par jour.

À la suite de travaux récents, quatre autres nutriments seront certainement recommandés par les instances officielles dans un futur proche.

  • Le resvératrol

Outre son activité anticonvulsivante, le resvératrol possède un pouvoir anti-inflammatoire des plus puissants, capable d’éviter la dégénérescence du tissu nerveux. La complémentation à raison de
60 à 90 mg/j semble donc appropriée quelle que soit la forme de l’épilepsie.

  • Les acides gras oméga 3 à longue chaîne

La prise d’huile de poisson élève le seuil épileptogène dans les formes pharmacorésistantes de l’enfant. De plus, elle en réduit le nombre de crises avec la même efficacité que les antiépileptiques récents. Dose habituellement recommandée (DHA + EPA) : 500 mg/j. Exemple : Oméga Protect, 2 capsules par jour.

Le fait que la correction de la déplétion de la vitamine D chez des sujets épileptiques réduit le nombre de leurs crises fait supposer qu’elle pourrait être impliquée dans la genèse de la maladie, même si aucune différence significative du taux sérique n’a été observée entre personnes épileptiques et non épileptiques.
Dose recommandée : 400 UI/j.

La médecine traditionnelle chinoise

Selon la médecine chinoise, l’émergence des crises comitiales est liée au refoulement des -émotions, qui provoque la stagnation du qi du Foie, ou au souci, au surmenage, aux déséquilibres alimentaires, responsables quant à eux ...

Image description

Il vous reste encore 74% de cet article à découvrir

Article paru dans le numéro 30, pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Je suis abonné, je me connecte


Mot de passe oublié ?
Alternative Sante : l'expérience de la médecine naturelle

Pour 2€ / mois votre abonnement est un signe de soutien !
Cliquez ici pour voir nos offres

2€ / Mois

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous