Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Épilepsie, comment ne plus se faire surprendre

Article paru dans le journal nº 30 Acheter ce numéro
  • Épilepsie, comment ne plus se faire surprendreÉpilepsie, comment ne plus se faire surprendre

L’épilepsie est une des maladies neurologiques les plus répandues, juste derrière la migraine. Plus de 500 000 personnes sont touchées, avec une forte incidence chez les enfants et les personnes âgées. Mais malgré le nombre de malades, la science n’en sait pas davantage sur ce mal aux multiples facettes. Nous vous proposons ici de décrypter ses mécanismes et de vous dévoiler les traitements naturels existants.

Avec l’épilepsie, on se trouve confronté à la difficulté de faire un diagnostic. Incident sans conséquence ou symptôme d’une maladie chronique jusque-là ignorée ? Telle est la question que les spécialistes se posent face à une première crise épileptique.

Une réalité très complexe

Afin de faire le distinguo, la Ligue internationale contre l’épilepsie (ILAE) et le Bureau international pour l’épilepsie (IBE) se sont accordés pour donner les définitions suivantes, il y a environ une décennie de cela.

Une crise épileptique peut être unique et n’avoir aucune conséquence, alors que l’épilepsie correspond à une succession de crises dont l’impact sur la qualité de vie est plus ou moins sévère.

Comme pour bien d’autres appellations médicales, l’épilepsie recouvre une réalité très complexe : non pas une seule pathologie, mais un large panel de syndromes dont certains ne sont pas toujours identifiés et sont, de ce fait, étiquetés idiopathiques (de cause non connue).

Près de 500 000 cas en france

L’incidence de cet ensemble de pathologies (nombre de personnes présentant au moins deux crises spontanées par an par rapport à la population prise dans son ensemble) est de 5/10 000 alors que sa prévalence (nombre de personnes affectées, qu’elles soient équilibrées ou non par un traitement, toujours par rapport à la population globale) est nettement supérieure et voisine de 7/1 000. La différence entre ces deux repères s’explique par l’efficacité des médications mises en place et poursuivies sur le long terme.

Si l’épilepsie concerne toutes les tranches d’âge, elle frappe nettement plus les enfants et les séniors avec une incidence d’autant plus forte que l’âge est plus avancé (16/10 000 après 80 ans). Aujourd’hui, en France, l’épilepsie est la -deuxième- pathologie neurologique par ordre de fréquence décroissante. Elle affecte environ 500 000 personnes, avec une légère prédominance chez les hommes (sexe-ratio compris entre 1,1 et 1,7).

Malgré un éventail thérapeutique très large, la médecine allopathique reconnaît qu’une -personne sur trois atteinte de cette pathologie n’est pas ou pas assez suffisamment soulagée pour mener une vie normale. L’aveu d’un défaut d’efficacité… Un aveu d’autant plus regrettable que les ...

Image description

Il vous reste encore 50% de cet article à découvrir

Article paru dans le numéro 30, pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Je suis abonné, je me connecte


Mot de passe oublié ?
Alternative Sante : l'expérience de la médecine naturelle

Pour 2€ / mois votre abonnement est un signe de soutien !
Cliquez ici pour voir nos offres

2€ / Mois

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Articles du même dossier
  • Notice (8): Undefined index: Media [APP/views/plugins/plugin_as/default/articles/article.ctp, line 324]
    Warning (2): Invalid argument supplied for foreach() [APP/views/plugins/plugin_as/default/articles/article.ctp, line 324]
ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous