Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Nutriments et plantes anti-diabète

Article paru dans le journal nº 20 Acheter ce numéro
  • gymnema-diabete-alternativesante.frgymnema-diabete-alternativesante.fr

Il existe de très nombreux déficits en micronutriments au cours du DNID. Nombreux sont ceux qui ont montré leur efficacité dans la prise en charge du diabète comme dans sa prévention. Quelques plantes ou produits végétaux sont également connus pour réguler la glycémie. Au total, même si des études rigoureuses manquent pour tous ces produits, l’ancienneté de leur usage traditionnel plaide pour leur réelle efficacité et leur bonne tolérance.

Les traitements officiels ?
Trop d'effets secondaires

Le premier antidiabétique est sans doute la metformine (Glucophage, Diabamyl, Glymax, Stagid). Ce médicament allopathique qui date de 1957 est prescrit au terme d’un semestre de régime alimentaire et d’activité physique si l’Hba1c persiste au-dessus de 6,5 %, et cela quelle que soit la valeur de l’IMC. Elle ne provoque pas d’hypoglycémie et se montre efficace pour restaurer la sensibilité à l’insuline. Mais il faut savoir que sa tolérance est variable, et parfois entachée par des troubles digestifs tels qu’ils obligent à arrêter le traitement : diarrhées profuses, notamment avec insécurité sphinctérienne.

Vient ensuite la catégorie des insulinosécréteurs auxquels, en cas d’échec de la monothérapie, on associe en général la metformine (Glucidoral, Daonil, Euglucan, Glutril, Diamicron, Amarel, Glibénèse, Minidiab, Ozidia). Ils peuvent être à l’origine d’hypoglycémies, parfois sévères au point d’engendrer un coma délétère pour les cellules nerveuses. Ils exposent à une prise de poids.

Les glitazones (Actos, Avandia) sont formellement contre-indiquées en cas d’insuffisance cardiaque chronique ou passagère. Elles ont été impliquées dans l’émergence d’œdème maculaire et exposent à une prise de poids.

Mais avant d'avoir recours à ces traitements, il vaut donc mieux tenter de se tourner vers les traitements naturels, il y en a pléthore.

Le rôle de la nutrithérapie

Voici une liste des principaux auxquels on peut avoir recours jusqu’à normalisation des problèmes, soit un minimum de 6 mois dans le meilleur des cas. En général, il sont très bien tolérés. À l’exception de relents et nausées avec les acides gras essentiels et paresthésies en cas de surdosage de la vitamine B6. Mais ce problème sera vite résolu avec l’arrêt du complément alimentaire.

L’EPA, le DHA (oméga 3) et le GLA (oméga 6)

Ils diminuent les risques de complications de l’intolérance au glucose. La supplémentation en acides gras essentiels est non seulement capable de normaliser la plupart des altérations de la chaîne métabolique, mais aussi de permettre l’amélioration, voire la normalisation de nombreux autres paramètres perturbés tels que l’élévation des triglycérides, l’augmentation de l’agrégation plaquettaire, la hausse des chiffres tensionnels, le processus d’athérosclérose et ses complications microangiopathiques (neuropathie périphérique, rétinopathie, néphropathie). De plus, une consommation accrue d’oméga 3 facilite la perte de poids. Lisez ici pour savoir comment choisir ses oméga 3

De nombreuses vitamines

  • La benfotiamine (forme particulière de vitamine B1). Peu présente dans l’alimentation, cette forme liposoluble de la vitamine B1 pénètre facilement au cœur des cellules (à la différence des autres formes de vitamine B1). Elle active alors une enzyme, la transcétolase, qui transforme certains dérivés potentiellement dangereux en métabolites inoffensifs. Chez le diabétique de type 2, cette enzyme est ...
Image description

Il vous reste encore 83% de cet article à découvrir

Article paru dans le numéro 20, pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Je suis abonné, je me connecte


Mot de passe oublié ?
Alternative Sante : l'expérience de la médecine naturelle

Pour 2€ / mois votre abonnement est un signe de soutien !
Cliquez ici pour voir nos offres

2€ / Mois

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Articles du même dossier
  • Notice (8): Undefined index: Media [APP/views/plugins/plugin_as/default/articles/article.ctp, line 324]
    Warning (2): Invalid argument supplied for foreach() [APP/views/plugins/plugin_as/default/articles/article.ctp, line 324]
ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous