Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Le stress chronique
première cause de l'arthrite

Article paru dans le journal nº 5 Acheter ce numéro
  • Le stress chronique première cause de l'arthrite

L’arthrite n’est pas, comme on le croit souvent, une maladie qui touche exclusivement les personnes âgées. À partir de la première année de la vie, un individu peut être atteint par cette inflammation articulaire. Les anti-inflammatoires qu’on utilise pour la traiter en médecine allopathique font généralement taire la douleur. Mais ils entraînent aussi nombre d’effets secondaires. Il faut aussi se méfier des infiltrations de corticoïdes, dont on connaît mal les effets à distance. Face à l’arthrite chronique, on ne peut se contenter de raisonner en termes de mécanique. Une approche de terrain, de l’histoire personnelle de celui ou de celle qui souffre est indispensable. Quand le psychisme s’affaisse, la stature aussi.

Rougeur, chaleur, tuméfaction, douleur, sont les caractéristiques classiques de l’inflammation rhumatismale, ce feu qui nous brûle. Associées à une altération ou une nécrose des tissus (une protéolyse locale intense) due aux enzymes des lysosomes. Inquiétante et douloureuse, l’inflammation est vécue comme une maladie alors qu’il s’agit avant tout d’un mécanisme de défense. Elle vise à neutraliser l’agent agresseur et à l’éliminer avec les tissus lésés.

Ses effets, dépassant leur but, sont parfois néfastes ; ils agissent eux-mêmes comme un agent d’agression, auto entretenu, qui finit par altérer les fonctions articulaires.
Les agents agresseurs responsables de l’inflammation sont nombreux. Les plus fréquents sont les micro-organismes (arthrites infectieuses), microcristaux (goutte et chondrocalcinose), complexes antigène-anticorps consécutifs à la réaction immunitaire (pathologie immunologique).

Le stress chronique, à l’origine des arthrites

Il n’y a pas de vie sans stress. Le stress nous est nécessaire au quotidien. Mais un stress trop prolongé ou répétitif peut déséquilibrer l’organisme et finir par tuer. Dans les cas d’arthrite, ce n’est pas le stress aigu qui est en cause. De courte durée, celui-ci a la mission de mettre l’organisme en état d’alerte. Quand l’événement agressif est bien géré, tout rentre dans l’ordre.

Mais si l’agression ou l’agent stressant persiste, le signal d’alarme est déréglé et c’est le début du stress chronique. La plaque tournante de cette adaptation est une glande neurohormonale située à la base du cerveau : l’hypothalamus. Stimulé par le stress, ce chef d’orchestre de l’organisme va alerter l’hypophyse, l’agent exécutant de l’hypothalamus.

L’hypophyse ainsi stimulée libère une hormone spécifique du stress : l’A.C.T.H. Cette corticotrophine active les corticosurrénales (partie périphérique des surrénales) qui sécrètent, d’une part des glucocorticoïdes (cortisol) anti-inflammatoires, et d’autre part des minéralocorticoïdes (aldostérone, désoxycorticostérone ou D.O.C.) qui favorisent l’inflammation.

Pro et anti-inflammatoires en compétition

Dans un premier temps, le cortisol joue un rôle essentiel dans le déroulement du stress, un rôle régulateur. Par un phénomène rétroactif, il envoie aux centres cérébraux les informations qui indiqueront à l’hypophyse de faire cesser le processus ou de l’accentuer selon l’intensité de l’agent agresseur. Mais en même temps, cette hormone très puissante agit sur toute une série d’organes et de cellules.

Quand la situation de stress se prolonge, l’apport de cortisol trop élevé pendant une période trop longue, provoque un épuisement progressif des glandes corticosurrénales et a des effets destructeurs sur l’organisme. Différents troubles métaboliques et organiques peuvent apparaître et générer un ensemble de pathologies : hypertension artérielle, ulcère d’estomac, diabète, ostéoporose, diminution des défenses immunitaires…

Les maladies en « ite » en fin de chaîne

Quand ...

Image description

Il vous reste encore 75% de cet article à découvrir

Article paru dans le numéro 5, pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Je suis abonné, je me connecte


Mot de passe oublié ?
Alternative Sante : l'expérience de la médecine naturelle

Pour 2€ / mois votre abonnement est un signe de soutien !
Cliquez ici pour voir nos offres

2€ / Mois
Attention : Les conseils prodigués dans cet article ne vous dispensent pas de consulter un praticien des médecines alternatives. Vous pourrez en trouver un près de chez vous et prendre rendez-vous sur annuaire-therapeutes.com
Tags sur la même thématique Articulations stress arthrite
ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Publicité pour Annuaire Thérapeutes