Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Soigner l’homme dans sa verticalité

Article paru dans le journal nº 86 Acheter ce numéro
  • Comme tous les animaux, l’homme est fait pour vivre dans sa verticalité.Comme tous les animaux, l’homme est fait pour vivre dans sa verticalité.

Parmi l’océan des possibles en matière de pratiques holistiques, il est toujours agréable de dénicher une méthode qui sort du lot. Celle de Jean-Michel Boudard, ostéopathe et acupuncteur à Paris, est intéressante à plus d’un titre ; la régulation posturale holistique qu’il pratique fait appel à des approches thérapeutiques riches et déterminantes pour la prise en charge globale des patients.

Jean-Michel Boudard a commencé sa carrière en tant que masseur-­kinésithérapeute. Comme un grand nombre de ses confrères, il se tourne vers l’ostéopathie avec une spécialité en soins pour sportifs. Il se forme ensuite à des approches somato-émotionnelles. Tout y passe, l’EMDR, la thérapie transpersonnelle, la respiration holotropique (technique qui permet d’accéder à l’inconscient par la respiration), la kinésiologie, la programmation neuro-linguistique. Et il prolonge par la naturopathie, la médecine chinoise et l’hygiénisme.

Patient, levez-vous

Mais c’est une formation à l’ostéopathie appliquée aux animaux qui marque un tournant. En 1995. Dès la première séance, ses soins sur les équidés donnent des résultats étonnants qui le poussent à une interrogation profonde : « Je me suis fait la réflexion que je soignais l’humain allongé sur une table alors que le cheval était en équilibre sur ses quatre pieds. » De ce constat, il s’essaie au soin debout et le résultat est sans appel, ça marche ! Comme tous les animaux, l’homme est fait pour vivre dans sa verticalité. Elle devient le maître mot d’une méthode de soin qu’il va développer. Il l’appellera « la régulation posturale holistique ». Elle œuvre pour rééquilibrer l’être en régulant le corps physique, énergétique, émotionnel et mental.

Des séances singulières

Le patient est invité à rester debout, habillé, en position d’équilibre avec les yeux ouverts. La méthode se base sur « le principe anatomo-physiologique que l’homme vit debout grâce à un logiciel de régulation posturale fine fonctionnant automatiquement. » Mais comme dans tout système bien huilé, un « bug » est toujours possible. Pour pallier ce dysfonctionnement, l’organisme trouve des stratégies compensatoires qui lui demandent beaucoup d’énergie et des efforts inconsidérés. « Quand je traite une personne qui a des problèmes posturaux, son système d’organisation fait constamment des régulations et ça épuise une personne qui n’est pas dans l’ergonomie. » S’installent alors en cascade contractures, douleurs, raideurs qui peuvent avoir un impact sur la locomotion, les systèmes digestifs et hormonaux, la sphère psycho-émotionnelle et entraîner une baisse d’énergie, voire une fatigue chronique.

Une séance débute par la vérification de la posture du patient : positionnement du corps dans les trois dimensions, test de mobilité globale, tests de mobilité des yeux, des pieds, de la mâchoire, des dents, de l’oreille interne, test de l’impact des émotions sur la posture debout. Le thérapeute doit s’adapter aux réactions du corps aux différents tests, il le guide dans la recherche de l’équilibre, libérant ainsi le patient de ses douleurs. Il donne des informations au corps, il leurre le système nerveux et lui propose de se réorganiser autrement. Si et seulement si le soin l’exige, un travail en viscéral assez long oblige le patient à s’allonger. « Pour moi la symbolique de l’homme c’est : je mets mes pieds dans la terre, j’enfonce mes racines, et après j’ai une force vitale qui me fait grandir sur un chemin de vie. Donc sortir le patient de son schéma de verticalité, c’est enlever un bras de levier sur le plan énergétique et dans la régulation neuro-musculaire. »

À la lecture des différents tests aux niveaux osseux, ligamentaires, musculo-tendineux, viscéral, nerveux et respiratoire, le thérapeute active des zones clés pour rendre plus performant le logiciel postural. Il arrive parfois que cette démarche libère des émotions jusqu’alors enfouies.

Pour quelles pathologies ?

«  La technique ne sort pas le patient de son problème en une séance, c’est la personne qui se sort elle-même d’une impasse parce qu’elle est venue rencontrer un thérapeute qui lui a donné les bonnes informations au bon endroit, lui a mis l’énergie vitale pour qu’il retrouve l’impulsion pour vivre autrement et sortir de son cercle vicieux. Il est important de le rendre acteur de son mieux-être. » Cette méthode s’adapte à toutes les pathologies excepté les infections et traumatismes aigus.

Côté formation

Elle est ouverte aux thérapeutes du toucher déjà en exercice. Organisée sous forme de stages, elle se base sur l’expérience du ressenti. Les élèves se traitent entre eux et utilisent les outils multiples. La formation de base de huit jours peut être complétée par des modules techniques sur la libération des fascias, des techniques de massage, libérations émotionnelles ou coaching, les points de relance énergétiques, l’utilisation du chi gong sibérien dans le soin, le travail manuel sur les animaux.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Où acheter ?
Où acheter ?

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous