Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

La toux des chiens et chats, ses remèdes homéo

Article paru dans le journal nº 72 Acheter ce numéro
ORL

La toux (du latin « tussis ») est un réflexe ou un acte volontaire qui a pour effet d’expulser violemment l’air et les matières contenues dans les voies respiratoires. On la rencontre chez les mammifères, car elle est déclenchée par des stimulus de toute nature sur des zones appelées « zones tussigènes » variables suivant l’espèce, la race, l’âge (citons la muqueuse du larynx, la trachée, le carrefour trachéo-bronchique). Il se crée une inflammation qui est à l’origine de la « toux aiguë », laquelle peut très rapidement se transformer en « toux chronique » si l’on n’intervient pas.

Article mis à jour le 26/09/2019

Le malade tousse… le matin, le soir, à la maison, dehors, en buvant ou en s’énervant… C’est un chien qui a tiré sur sa laisse ou avalé des cheveux, c’est un chat, un cheval, une vache… un jeune, un adulte, un vieux (attention au cœur et à l’œdème pulmonaire), c’est un maigre, un gros, un sédentaire, un sportif… La toux est sèche, grasse, incessante, quinteuse…

Une fois encore, il ne s’agit pas de poser un diagnostic… mais d’observer, d’écouter, de comprendre, de soulager, et les médecines naturelles (homéopathie, phytothérapie, oligoéléments…) peuvent prouver leur efficacité, en renforçant les défenses naturelles du malade.

Si malgré tout ce que vous entreprenez la toux persiste… il faudra confier votre animal à l’homme de l’art qui affrontera la maladie générale dont la toux n’est qu’un symptôme secondaire) : maladie microbienne, virale, parasitaire, allergique, immunitaire, nerveuse, neurologique, psychologique. Des examens seront probablement indispensables et des traitements lourds risquent d’être mis en œuvre.

Mais votre rôle à vous est de soulager dès l’apparition d’un « symptôme toux » et les « médecines naturelles » administrées au plus tôt, évitent bien des complications ».

J’ai dans ma bibliothèque un « Manuel de Médecine Vétérinaire » datant de 1846 et écrit par Gunther. Il donne la liste des médicaments de la toux chez le cheval, mais aussi chez les espèces bovines, ovines, porcines et chez le chien. 1846, n’oubliez pas que les antibiotiques et les antitussifs chimiques n’existaient pas… et il est merveilleux d’imaginer que l’homéopathie était la seule médecine efficace.

Gunther prescrit :

  • DULCAMARA, quand la toux est consécutive à un refroidissement
  • SQUILLA-BRYONIA, si la toux exige des efforts et coupe la respiration
  • HYOSCIAMUS, s’il y a des quintes
  • NUX VOMICA, si la toux est sèche.

Les médicaments que je vais vous proposer sont les mêmes. Je pense que tous nos détracteurs feraient bien de remonter le temps.

Quand j’étais jeune vétérinaire dans le Cantal, les routes, l’hiver, étaient tellement recouvertes de neige, qu’on donnait des consultations par téléphone. La toux était un symptôme fréquent, car le vent trouve toujours une brèche pour s’infiltrer dans les étables. Les paysans avaient leurs recettes et la tisane des 4 fleurs se montrait bien plus efficace que tous nos antitussifs chimiques.

Elle me fait encore rêver, cette tisane des 4 fleurs : bouillon blanc, coquelicot, mauve, tussilage

Les vaches lapaient la potion sucrée au miel dans une assiette creuse.

C’est cela aussi les « médecines naturelles ».

Les principaux médicaments de la toux

  • Toux sèches

Elles traduisent une irritation de l’arbre respiratoire en état de défense.

L’animal qui ne comprend pas cette irritation est inquiet, change souvent de place et, en fait, cela traduit une réelle souffrance. La toux peut être rauque ou quinteuse.

Il faut toujours dans un premier temps, rechercher une cause extérieure : corps étranger, pollution, cheveux… vérifier qu’il n’y a pas de fièvre (la température normale chez le chien est de 38°5). Il n’y a pas d’expectoration.

  • ACONIT 9 CH : 3 granules 3 ou 4 fois par jour, si la toux est consécutive à un coup de froid (chasse, pluie, bain), si la température est supérieure à 39 ou si le malade est agité
  • RUMEX 5 CH : 3 granules au rythme des quintes. La toux semble aggravée par l’air froid. L’animal tend le cou.
  • BRYONIA 9 CH : 3 granules 4 ou 5 fois par jour. La toux est aggravée au moindre mouvement. Les muqueuses semblent sèches et l’animal veut boire.
  • Toux rauques

Il n’y a pas d’expectoration, mais la toux semble avoir une tonalité plus grave.

SPONGIA 5 CH : 3 granules au rythme des quintes. La gorge semble sèche et le malade a des difficultés pour respirer. Aggravation la nuit, et couché.

  • Toux quinteuses

La toux semble être provoquée par des spasmes

  • COCCUS CACTI 5 CH : 5 granules au rythme des quintes. La toux sort brutalement de l’arrière gorge comme en salves. Il peut y avoir rejet de mucosités. Aggravation le matin, dans une pièce surchauffée. Amélioration en buvant de l’eau froide.
  • CORRALLIM RUBRUM 5 CH : 3 granules au rythme des quintes. Toux explosive aggravée par l’air froid. Le malade semble étouffer. Aggravation la nuit. Rejet de mucosités.
  • DROSERA  9 CH : 3 granules au rythme des quintes. La toux est courte, rapide, précipitée… revenant à des intervalles réguliers. Aggravation la nuit, en bougeant, en jouant, en buvant. Peut être associé à tous les autres remèdes.
  • Toux grasses

Elles sont accompagnées d’expulsion de sécrétions.

  • ANTIMONIUM TARTARICUM 9 CH : 3 granules 3 fois par jour. Respiration sifflante. Accumulation de mucus qui ne peut être expectoré. L’animal est agité, anxieux, fièvreux. Aggravation par la chaleur.
  • IPECA 9 CH : 3 granules 3 fois par jour. La toux spasmodique, asphyxiante est accompagnée de nausées et de vomissements.
  • PULSATILLA 9 CH : 3 granules trois fois par jour. Toux grasse le jour, sèche la nuit. L’animal semble avoir perdu le flair et l’odorat. Amélioration par l’air frais.

Pour les animaux sensibles aux changements de saison, un traitement préventif par oligo éléments évite bien souvent les complications qui s’installent sur l’appareil ORL et pulmonaire.

On donnera CUIVRE-OR-ARGENT : 1 à 2 mesures par  jour – 10 jours par mois – en automne et au début du printemps :

TILIA TOMENTOSA 1 D - macérat glyceriné - : 5 à 10 gouttes par jour, dans un peu de miel, convient bien aux petites races présentant des toux nerveuses ou des spasmes de la trachée.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique homéopathie toux chien chat

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous