Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Mal des transports : remèdes homéo pour nos animaux

Jacqueline Peker  rédigé le 15 février 2017 à 17h11
Article paru dans le journal nº 43 Acheter ce numéro
  • Mal des transports : remèdes homéo pour nos animaux
  • Avatar de Anne marie TISSERAND Mme Anne marie T. Référent thématique
  • Avatar de Geraldine PERONNY Mme Geraldine P. Référent thématique
  • Avatar de Janine LOZACHMEUR Mme Janine L. Référent thématique
  • Avatar de Josette PAGEAUT Mme Josette P. Référent thématique
  • Avatar de Emilie DE SALENEUVE Mme Emilie D. Référent thématique
  • Avatar de Pascal GENDREAU M. Pascal G. Référent thématique
  • Avatar de Joelle ROBYNS Mme Joelle R. Référent thématique
  • Avatar de Arnaud Lerch M. Arnaud L. Référent thématique
Connectez-vous pour devenir référent « Animaux »

et répondez aux membres du site

Pour les vacances vous pensiez avoir tout préparé pour un trajet serein et sans stress... Oui mais voilà, votre animal de compagnie n'a pas été du même avis et vous l'a fait savoir... par miaulements, vomissements et diverses manifestations de stress. Comment lui éviter ces désagréments ? Un peu de préparation, de psychologie et d'homéopathie suffisent souvent.

Image description

Article paru dans le numéro 43, pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Je suis abonné, je me connecte


Mot de passe oublié ?
Alternative Sante : l'expérience de la médecine naturelle

Pour 2€ / mois votre abonnement est un signe de soutien !
Cliquez ici pour voir nos offres

2€ / Mois
{{#else}}

Les vacances devaient se dérouler sans accroc… on avait inspecté les valises, les vêtements, la voiture, les pneus, le sac du chien, le panier du chat… On avait préparé tout ce qui est indispensable : les vélos, le jeu de boules, les jouets, le petit frigo, les croquettes, les bacs à litière, les gamelles, le poste de radio… tout ce qui intéresse la cellule familiale : les parents, les enfants, les animaux… mais, à ces derniers, on ne demande pas leur avis. Aiment-ils la maison de campagne, le camping-car, la tente, la voiture, le train, le bateau, l’avion ?

Qu’importe le stress ? et les peurs qui peuvent l’accompagner, associées ou non à des désordres digestifs, à des troubles nerveux, à des troubles cutanés ? Une bonne préparation peut permettre à tous et à toutes de vivre ce temps de repos bien mérité dans les meilleurs conditions possibles.

J’ai vécu 14 ans ½ avec Jibus, un teckel à poil dur. Ensemble nous sommes allés partout… en voiture, en train, en avion. Il a immortalisé son premier voyage en avion dans un de mes livres, et c’est lui qui m’a aidé à écrire le chapitre « mal des transports » qui a soulagé et soulage encore tous les « stressés » du voyage.

Quelques tubes de granules dans la trousse d’urgence ou dans la boîte à gants, et on avale sans crainte les centaines de kilomètres qui conduisent vers une vie nouvelle.

LES MEDICAMENTS HOMEOPATHIQUES

Tout déplacement pour un animal peut déclencher un état de stress, de mal-être. La première fois est souvent la pire et, c’est pour cette raison qu’il faut les habituer très jeunes à connaître la voiture, le train, l’avion… les animaux connaissent la peur, mais ils ne savent pas la dominer. C’est donc à nous de les rassurer, de leur faire comprendre qu’ils n’ont rien à craindre.

Comment voulez-vous qu’un chat de 5 ans qu’on emmène en voiture pour la première fois ne soit pas affolé ?

Dès leur plus jeune âge, promenez les tous (oiseaux, chats, chiens, lapins…) autour de la maison, en voiture, pour quelques kilomètres, attachés avec une laisse ou dans un sac approprié. Regardez ces grands-mères de 60 ans qui prennent l’avion pour la première fois, ne ressemblent-elles pas à votre chat ?

Certes, des animaux peuvent être gênés toute leur vie, mais nous pouvons les aider. Installez-les confortablement, tout en respectant votre sécurité : attention au chien sur la plage arrière qui peut se casser quelque chose lors d’un coup de frein inattendu, attention au chat qui peut venir se réfugier sous les pédales, attention à l’oiseau qui peut s’enfuit au premier arrêt. Essayez de tout prévoir, et de bien garder en mémoire ce qui a été désastreux lors du précédent voyage.

{{#if ACCES::estConnecte()}}{{#else}}

Pour le « mal des transports » qui se reproduit de semaine en semaine, ou d’année en année, un traitement peut être administré. La peur de voyager est d’origine nerveuse, et certains animaux semblent plus sensibles que d’autres (… mais, je connais bien des deux pattes qui ne « supportent » pas l’avion ou le bateau !). Certains vomissent, d’autres crient, miaulent, aboient, se débattent, salivent… du premier au dernier kilomètre.

En fonction de cette symptomatologie, quelques médicaments homéopathiques (il existe quelques spécialités vendues en pharmacie) leur permettront de mieux supporter les troubles qui sont une gêne pour tous.

  • Pour les « traqueurs » : ceux qui commencent à trembler dès qu’ils devinent qu’on va partir, qui se cachent en voyant les valises et les vêtements empilés sur le lit… mais qui seront améliorés dès le départ : GELSEMIUM 15 CH, 5 à 10 granules les trois soirs précédant le départ.
  • Pour les agités, hystériques, qui s’installent devant ou dans les valises… mais qui continuent à s’agiter pendant une ou deux heures avant de s’endormir enfin : IGNATIA 15 CH, 5 à 10 granules les 3 soirs précédant le départ, et même 5 granules au moment du départ, si l’agitation est trop importante.
  • Pour ceux qui ont « peur » de partir, qui refusent de bouger, de sortir, de manger… et qui ont tendance à la diarrhée, même pendant le voyage, tandis qu’ils ne trouvent jamais la bonne place : ARGENTUM NITRICUM 15 CH, 5 à 10 granules la veille et le matin du départ.

Ces trois médicaments conviennent à tous les animaux, et ceux qui transportent les chevaux de course les connaissent bien. Ce qui est dommage, c’est que ceux qui transportent les cochons, les veaux, les volailles, les ignorent.

Au cours du voyage, certains troubles peuvent persister, et quelques médicaments sont à même de soulager très vite les malades :

  • TABACUM 5 CH : si l’animal tremble, vomit et recherche l’air frais.
  • COCCULUS 5 CH : si l’animal vomit et reste immobile sur ses 4 pattes.
  • PETROLEUM 5 CH : le malade vomit souvent, mais par petites quantités, et est amélioré par la prise d’un petit repas.
  • BORAX 5 CH : si l’animal est anxieux et bave abondamment.

Pour ces médicaments, on donnera 3 granules toutes les heures, jusqu’à cessation des symptômes.

Reste le problème des chats « miauleurs » que rien n’améliore… ni la musique, ni les cris, ni les granules, ni les tranquillisants… J’ai parfois obtenu de bons résultats avec une spécialité homéopathique : L 72 des Laboratoires Lehning, administré toutes les heures… mais apprenez-lui, avant le voyage, à accepter des gouttes…

Bon voyage et bonnes vacances !

 


{{#endif}} Attention : Les conseils prodigués dans cet article ne vous dispensent pas de consulter un praticien des médecines alternatives. Vous pourrez en trouver un près de chez vous et prendre rendez-vous sur annuaire-therapeutes.com
Tags sur la même thématique Animaux animaux nausées
ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Publicité pour Annuaire Thérapeutes