Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Eradiquer les parasites internes des animaux

Article paru dans le journal nº 73 Acheter ce numéro

Tous les animaux de compagnie peuvent héberger des parasites internes dans leur tube digestif, sans pour autant présenter de vrais symptômes. Ces parasites sont dangereux et ils doivent être chassés de leur organisme. Pour y parvenir, chaque médecine a sa place et il est indispensable d’être objectif.

Les principaux vers

  • Les vers ronds

– Les plus connus sont les ascaris du chat et du chien qui constituent un danger pour la santé publique, en particulier lorsque des enfants ingèrent des œufs (c’est ce que l’on appelle une zoonose).

– Les ankylostomes s’attaquent à la paroi du tube digestif, d’où les saignements. Ces vers constituent également un risque pour la santé publique, car ses larves peuvent causer une éruption cutanée chez les êtres humains et chez les autres chiens.

  • Les vers plats

Ce sont les ténias, qui se présentent sous de nombreuses formes :

– Dipylidium : visibles aux marges de l’anus, ils ressemblent à des grains de riz, provoquent un prurit anal et peuvent boucher les glandes anales. Les animaux se contaminent en mangeant leurs puces, dont l’abdomen contient les parasites. Un vermifuge sans traitement anti-puces est inefficace.

– Echinococcus : ils atteignent principalement le chat et ne sont pas visibles à l’oeil nu.

  • Les trichures

Ils vivent dans le côlon des chiens, principalement. Ils provoquent des diarrhées sanglantes, avec un important mucus et perturbent l’état général du malade.

Les signes qui peuvent vous alerter

• Poil terne.

• Appétit capricieux mais plus souvent boulimie et vomissements.

• Amaigrissement.

• Muqueuses pâles (anémie).

• Changement de caractère (animal grognon).

• Selles moins bien moulées (parfois même diarrhée) avec présence de mucus et de sang.

• Le chien fait le traîneau (attention de ne pas négliger une infection des glandes anales).

• Prurit anal.

Chez les chiots, une quantité importante d’ascaris peut entraîner une occlusion.

Dans un premier temps

Si vous constatez ces troubles, vous pouvez essayer de donner :

EN HOMÉOPATHIE

Cina 9 CH : 3 granules le soir et Granatum 5 CH : 3 granules le matin, pendant deux semaines.

EN PHYTOTHÉRAPIE

Vermi + (laboratoire Phyto Compagnon) semble avoir une action indirecte en stimulant le terrain.

Si les symptômes persistent, un vermifuge chimique est indispensable et vous sera conseillé par votre vétérinaire. Après le traitement, reprenez Cina 9 CH : 5 granules deux soirs par semaine pendant six semaines pour éviter une réinfestation. Les intestins, un peu choqués, seront ravis de recevoir de l’ultralevure.
Devant des échecs répétés, le vétérinaire peut demander une analyse de selles (les vers n’étant pas toujours visibles à l’oeil nu) et une analyse de sang.

Les traitements

Les médicaments naturels ne peuvent pas éliminer les parasites, mais ils préparent le terrain, limitent la réinfestation et préviennent les effets secondaires des vermifuges chimiques.

EN HOMÉOPATHIE

Parmi les médicaments homéopathiques, les plus connus sont :

– Cina 9 CH pour tous les troubles dus aux vers,

– Granatum 5 CH si boulimie, prurit anal,

– Sabadilla 5 CH si appétit capricieux et salivation, toux nocturne,

– Viola odorata 9 CH et Indigo 9 CH, si troubles du caractère,

– Cuprum 9 CH si hoquet, spasmes,

– China 9 CH si diarrhée,

– Sabadilla 5 CH si prurit anal.

Ces médicaments doivent être donnés matin et soir jusqu’à cessation des symptômes.

EN PHYTOTHÉRAPIE

N’oubliez pas les vertus de l’ail et du Complexe Vermi + du laboratoire Phyto Compagnon.

ALLOPATHIE

Choisissez le produit qui agit sur tous les vers et la forme qui est la mieux commode à administrer.

Tous les parasites sont dangereux et ils doivent être chassés de l’organisme de nos animaux de compa­gnie. Pour y parvenir, chaque médecine a sa place et il est indispensable d’être objectif.

Les médecines naturelles rééquilibrent le terrain… les produits chimiques tuent ce qui est nuisible.

Les parasites du sang

Certains parasites peuvent se fixer dans les cellules sanguines. Ils sont responsables d’anémie, d’insuffisance rénale et hépatique. Seul un vétérinaire peut aider votre animal, car des analyses de sang sont dans ce cas indispensables.

Parmi ces parasites, citons :

• La piroplasmose transmise par les tiques.

• La leishmaniose transmise par des phlébotomes.

• L’hémobartonellose canine ou féline.

Toutes ces maladies entraînent des anémies pour lesquelles Ferrum metallicum 7 CH est indiqué.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique animaux vers intestinaux santé animale parasites

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous