Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

L’inflammation : pathologie à bas bruit

Article paru dans le journal nº 48 Acheter ce numéro
  • Une inflammation silencieuse est propice au développement de pathologiesUne inflammation silencieuse est propice au développement de pathologies

Il n'est pas toujours facile de repérer l'installation et la progression d'une inflammation. Pour ne pas laisser le mal s'aggraver à votre insu, soyez attentif à certains signes subtils. Les tests sanguins, pas infaillibles, peuvent tout de même vous aider.

Comme nous l’avons vu précédemment, un certain nombre de maladies graves trouvent leur origine dans l’inflammation. Contrairement à ce nous pourrions imaginer, cette inflammation n’est pas une conséquence de la maladie, mais bien une source, une cause qui est malheureusement totalement invisible.

Des signes subtils

En effet, la plupart des maladies inflammatoires sont très souvent douloureuses ; néanmoins, certaines se cachent et deviennent silencieuses et le mécanisme inflammatoire se situe alors sous le seuil de la douleur.

Les recherches scientifiques du Dr Barry Sears, en 1983, un chercheur rattaché à l’université de médecine de Boston ainsi qu’au MIT, a permis de mettre en avant cette inflammation silencieuse et invisible. La douleur n’existe pas, elle n’est pas ressentie, mais des attaques très puissantes se produisent à l’intérieur de l’organisme, détruisant et bouleversant le système immunitaire ainsi que la division cellulaire et même certains organes essentiels.

Les patients atteints d’inflammation silencieuse n’en sont pas conscients puisque le mal est caché et la douleur invisible. Impossible alors, sans souffrance physique, d’imaginer un instant que l’on est malade ou au début d’une maladie chronique dégénérative. Néanmoins, malgré l’absence de douleur, en interne, il se produit malheureusement des dégâts. En effet, cette inflammation silencieuse génère un climat propice à la croissance des cellules présentes dans l’environnement enflammé. Cette situation peut alors être grave et dangereuse si cette croissance affecte des cellules précancéreuses.

Bien qu’il soit impossible de déceler facilement une inflammation silencieuse, on peut toutefois repérer indirectement la progression de la pathologie si on remarque un excès de poids et plus particulièrement une élévation du pourcentage de graisse corporel. L’excédent corporel, bien que peu esthétique, comporte aussi des dangers pour la santé, car, en excès, les graisses peuvent produire des médiateurs d’inflammation.

Les cellules graisseuses, que nous appelons adipocytes, sont baignées avec des ...

Image description

Il vous reste encore 50% de cet article à découvrir

Article paru dans le numéro 48, pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Je suis abonné, je me connecte


Mot de passe oublié ?
Alternative Sante : l'expérience de la médecine naturelle

Pour 2€ / mois votre abonnement est un signe de soutien !
Cliquez ici pour voir nos offres

2€ / Mois
Attention : Les conseils prodigués dans cet article ne vous dispensent pas de consulter un praticien des médecines alternatives. Vous pourrez en trouver un près de chez vous et prendre rendez-vous sur annuaire-therapeutes.com
Tags sur la même thématique inflammation surpoids inflammation dosage de la CRP
ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Publicité pour Annuaire Thérapeutes