Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Shiitaké : le champignon star

Article paru dans le journal nº 54 Acheter ce numéro
  • Non seulement le shiitaké augmente le nombre de cellules immunitaires, mais il stimule en plus leur activité.Non seulement le shiitaké augmente le nombre de cellules immunitaires, mais il stimule en plus leur activité.

Immuno-stimlant, hépatoprotecteur et antioxydant, le shiitaké, et plus particulièrement l’AHCC (pour Active hexose correlated compound), issu d’un procédé breveté de culture du mycélium de ce champignon, fascine la communauté scientifique en dévoilant de nouvelles propriétés.

Le Lentinula edodes, ou shiitaké, n’a pas fini d’affoler la communauté scientifique. Ce champignon japonais dont nous avons déjà souvent parlé, utilisé depuis des millénaires dans la pharmacopée nippone, fait effectivement l’objet de très nombreuses études scientifiques avérant son efficacité sur de nombreuses pathologies.

Ainsi, une étude de 2014 révèle que le champignon aurait la faculté d’éradiquer ni plus ni moins que le papillomavirus humain (HPV). Pour rappel, les différentes souches des papillomavirus humains, très répandues (80 % des femmes en auraient contracté une), sont le plus souvent éliminées naturellement. Mais certaines persistent dans l’organisme, et parmi elles, les cellules oncogènes identifiées (16, 18, 31, 33, 35…) pouvant être à l’origine de lésions précancéreuses, voire cancéreuses, notamment de la sphère génitale.

Les chercheurs ont observé que non seulement le shiitaké augmente le nombre de cellules immunitaires telles que les natural killers (composante du système immunitaire inné), les dendritiques (composante du système immunitaire adaptatif), les cytokines, mais qu’il stimule en plus leur activité. Si les résultats se sont révélés concluants, il est à noter que l’ADN des HPV n’est pas uniquement présent dans les cancers de la sphère génitale féminine (vagin, vulve, col de l’utérus), mais aussi dans d’autres types de cancers tels que ceux de l’anus, de la gorge ou du pénis.

Biodisponibilité

Parmi les très nombreuses études menées au cours des dix dernières années, ajoutons pêle-mêle que les chercheurs ont confirmé l’influence positive de la complémentation en shiitaké sur la maladie de Lyme (la synergie avec le maïtaké et le reishi potentialise son action), sur la surveillance immunitaire des tumeurs, sur l’inhibition de l’expression pro-inflammatoire de l’hépatite (cytolytique), ou en traitement d’appoint pour les cancers.

Mais attention. Les études en question ne se sont pas penchées sur le champignon en lui-même. Inutile, donc, de se ...

Image description

Il vous reste encore 50% de cet article à découvrir

Article paru dans le numéro 54, pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Je suis abonné, je me connecte


Mot de passe oublié ?
Alternative Sante : l'expérience de la médecine naturelle

Pour 2€ / mois votre abonnement est un signe de soutien !
Cliquez ici pour voir nos offres

2€ / Mois
Ces informations ne se substituent pas à une consultation médicale.
Tags sur la même thématique Immunité shiitaké immunostimulant antioxydant
ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Publicité pour Annuaire Thérapeutes