Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Eradiquer le papillomavirus grâce au shiitaké ?

Article paru dans le journal nº 19 Acheter ce numéro

C’est ce que suggèrent des chercheurs texans. Généralement bénins, ces virus sexuellement transmissibles peuvent entraîner à la longue un cancer du col de l’utérus. Plutôt que risquer la vie de nos ados avec le très controversé vaccin (Gardasil) qui n’agit que sur quelques souches de virus parmi les dizaines existantes, l’extrait de shiitaké pourrait s’avérer une piste intéressante. Les recherches ont été menées sur un complément très populaire au Japon : l’AHCC, un extrait fabriqué à partir d’une molécule produite par le champignon, utilisé pour renforcer le système immunitaire. Les premiers résultats (menés sur un petit groupe de femmes porteuses du papillomavirus) sont encourageants et montrent la disparition du virus dès 3 mois de traitement, à raison d’un comprimé par jour, pour la moitié des femmes tandis que les autres doivent attendre 6 mois pour les mêmes résultats. Des études à plus grandes échelles vont être menées pour confirmer ces propriétés.

11th International Conference of Society for Integrative Oncology

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique Gardasil cancer du col de l’utérus shiitaké AHCC

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous