Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Cancer du col de l’utérus : faites le plein de fruits et légumes

Article paru dans le journal nº 86 Acheter ce numéro
  • Les vitamines et les antioxydants réduisent le risque d’infection HPV.Les vitamines et les antioxydants réduisent le risque d’infection HPV.

Première cause de mortalité chez les femmes des pays en développement, le cancer du col de l’utérus est souvent associé à une carence en antioxydants. Une équipe de chercheurs japonais a compilé les études existantes pour comprendre comment les nutriments antioxydants agissent sur les stades de développement de ce cancer qui se développe à la suite à une infection par papillomavirus (HPV) et évolue en carcinome. Les caroténoïdes, vitamines A, D et B9 réduisent le risque d’infection HPV, les vitamines C et E agissent quels que soient le stade, le lycopène et les polyphénols sur les derniers stades du cancer. Tout cela fait dire aux chercheurs qu’une alimentation riche en vitamines et antioxydants pourrait « grandement » limiter le développement du cancer du col de l’utérus.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous