Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Stimuler votre testostérone

Article paru dans le journal nº 86 Acheter ce numéro
  • Il ne faut pas négliger les facteurs d’hygiène de vie pénalisant la production de testostérone. Il ne faut pas négliger les facteurs d’hygiène de vie pénalisant la production de testostérone.

Dès l’âge de trente ans, le taux de testostérone chez les hommes baisse d’environ 10 % par tranche de dix ans. La baisse de cette hormone sexuelle, qui influence la pilosité, la masse sèche, le timbre de la voix et autres, peut causer divers symptômes, physiques ou psychologiques. Voyons cela en détail.

Si la diminution du taux de testostérone biodisponible dans le corps fait naturellement partie du phénomène de vieillissement, une partie des hommes (autour de 30 %) va ressentir, au cours de la cinquantaine, différents symptômes liés au fait que ce taux devient « trop bas ». Ainsi toute une panoplie de difficultés peuvent apparaître, plus ou moins pénalisantes, plus ou moins graves, ce qui impactera immanquablement les individus concernés. Parmi cette cohorte on pourra trouver des signes physiques comme des érections moins fortes et/ou moins fréquentes, une perte de masse musculaire, une augmentation de masse grasse sur l’abdomen et ailleurs, des bouffées de chaleur ; mais aussi des signes psychologiques, tels qu’une diminution de la libido, des sautes d’humeur, voire un glissement vers une dépression. Si vous vous sentez concernés par quelques-uns de ces symptômes, il serait opportun de commencer par vérifier votre taux de testostérone au moyen d’un prélèvement sanguin. Cependant, il ne suffira pas de doser la testostérone totale, car une grande partie de celle-ci est liée à de l’albumine ou à une hormone appelée SHBG (pour Sex Hormone Binding Globulin), et cette fraction n’est pas utilisable en l’état par l’organisme. Il ­faudra donc vérifier le taux de testostérone biodisponible, qui ne représente au maximum que 4 % de la testostérone totale (le plus souvent entre 1 et 3 %), véritable reflet de ce dont le corps dispose.

Alternatives naturelles aux injections intramusculaires

Les traitements proposés par la médecine classique sont hormonaux (apports de testostérone par injection intramusculaire, applications de crème, ou patchs). On supplée à la fonction de l’organisme en fournissant ce qu’il peine à fabriquer. Il existe toutefois des alternatives naturelles qui ont montré leur intérêt.

Ainsi, un produit spécifique, Androboost, a été créé avec une formulation qui s’appuie sur une étude montrant que sa composition amène une hausse du taux de testostérone. Il est composé d’extraits de carapaces de crabes (chitine, chitosan), d’extrait de l’algue Laminaria japonica, de vitamine C, de zinc et de fer. Par une série d’actions, notamment sur les cellules de Leydig (qui transforment la progestérone en testostérone), les résultats in vitro et in vivo sont très encourageants. In vitro : augmentation de la production de progestérone (qui sera convertie en androstènedione puis en testostérone) ; in vivo : augmentation significative des taux de testostérone plasmatique (jusqu’à 47 %), stimulation de la production de testostérone, stimulation de l’expression de gènes impliqués dans cette production.

Contrairement aux traitements hormonaux, Androboost n’expose pas à un risque de surdosage hormonal. En effet, par l’association judicieuse de ses ingrédients, ce complément va stimuler la synthèse de testostérone par l’organisme lui-même, ce qui est un mécanisme tout à fait différent, assurant une efficacité sans risque. Le corps va soutenir les fonctions enzymatiques permettant de fournir de la testostérone. Bien sûr, si vous le prenez à visée d’améliorer la qualité de vos érections, ou de lutter contre les baisses de moral induites par la chute de la testostérone, il ne vous faudra pas négliger les facteurs d’hygiène de vie pénalisant ces fonctions. Par exemple, la consommation de tabac, qui a un impact négatif sur le système circulatoire, donc sur l’érection, la carence en oméga-3 (notamment DHA) qui n’encourage pas un bon moral, ou le lien social, indispensable à votre équilibre émotionnel. Le vieillissement étant un facteur déterminant, ne négligez pas votre hygiène de vie. l

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous