Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Aspirine : vers la fin de la prescription contre les infarctus

Article paru dans le journal nº 68 Acheter ce numéro

Cela fait bien longtemps qu’on le dit. Si l’aspirine tient une place de choix dans la prévention cardio-vasculaire secondaire, elle est dangereuse en prévention primaire des infarctus.

Pourtant, malgré les risques d’effets indésirables sévères, dont un sur-risque d’hémorragie, les cardiologues ont continué de prescrire cet antalgique aux plus de 65 ans en petite quantité comme prévention cardio-vasculaire primaire.Les choses semblent cependant changer.

Face aux nombreuses études pointant du doigt les risques, les cardiologues du Collège américain de cardiologie ont fini par désavouer le plus célèbre des anti-aggrégants plaquettaires. À la place, ils conseillent désormais aux cardiologues d’orienter leurs patients vers… une meilleure hygiène de vie.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique Coeur aspirine santé cardio-vasculaire
ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous