Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Encore des doutes sur l'efficacité de l'aspirine

  • L'emploi de l'aspirine en prévention primaire à nouveau remis en question. L'emploi de l'aspirine en prévention primaire à nouveau remis en question.
Article paru dans le journal nº 104

Longtemps utilisée pour la prévention des accidents cardiovasculaires, l’aspirine serait peut-être un faux ami. Récemment, un groupe d’experts américains en a fortement restreint l’usage, déconseillant la prise quotidienne d’une petite dose du fameux  acide acétylsalicylique aux personnes de plus de 60 ans non atteintes de maladie cardiovasculaire : soit la prévention « primaire ». Si l’aspirine reste un traitement établi pour les personnes malades, deux études menées en 2018 avaient déjà remis en question son emploi en prévention primaire. La première, menée sur des plus de 70 ans, n’avait pas entraîné de baisse de mortalité, mais une hausse des cancers sans qu’un lien puisse être réellement établi. La seconde, menée chez des personnes diabétiques, n’avait relevé qu’une baisse de 10 % des accidents cardiovasculaires avec en parallèle une augmentation de saignements surtout au niveau gastro-intestinal. Pour la prévention primaire, la meilleure solution reste donc une alimentation équilibrée et de l’exercice physique.

P. Vennetier, UFC-Que choisir, juin 2022.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé


Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous