Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

L'alimentation-santé du chat

Article paru dans le journal nº 23 Acheter ce numéro
  • alimentation-chat-alternativesante.fralimentation-chat-alternativesante.fr

Nous recevons très régulièrement des questions concernant l’alimentation du chat. Bien sûr, il ne faut pas confondre chat des villes et chat des compagnes… pourtant les mêmes règles s’appliquent. Le chat est un carnivore, mais pas un carnivore strict. Certains éléments en dehors des protéines sont donc obligatoires (vitamine A, taurine, arginine, acide arachidonique…). Pour rassurer certains d’entre vous, j’ai connu beaucoup de chats végétariens !

Les indispensables

  • Les protéines, molécules complexes contenant du carbone, de l’oxygène, de l’hydrogène, de l’azote et parfois même du soufre. On les trouve dans la viande, les poissons, les produits laitiers et dans certains légumes
  • Les glucides ou sucres, que l’on trouve  dans tous les féculents, le lait, les fruits.
  • Les lipides, que l’on trouve dans les graisses animales et végétales.
  • Les vitamines, A en priorité mais aussi B, D, E, K.
  • Les sels minéraux, calcium, zinc, phosphore, magnésium, manganèse, sélénium et cobalt. Attention : ces  minéraux sont indispensables, mais leur quantité est fonction de l’âge, de la race, du mode de vie et des éventuels problèmes urinaires (tels les calculs, si fréquents chez les mâles castrés).
  • Les acides aminés essentiels, la taurine, l’arginine. Les aliments industriels (boîtes ou croquettes) sont tous supplémentés, ce qui explique que l’on ne peut pas les rejeter totalement chez les chats des villes.

Les interdits

  • Les restes s’ils sont trop salés, épices, en sauce, trop cuits…
  • Le chocolat sous toutes ses formes
  • Le poisson cru
  • Les abats (sauf le cœur qui contient carnitine et taurine)
  • Le porc, le gibier

En général, les chats savent très bien ce qui leur convient… surtout ne forcez jamais un chat à manger ce qu’il n’aime pas.

Les dermatoses d’origine alimentaire

L’homéopathie peut vous permettre de résoudre quelques problèmes d’origine alimentaire, tels que les dermatoses de type « eczéma sec » avec poil collé et pellicules. Donner un peu plus de beurre, privilégier le poisson cuit et ajouter, pendant un mois :

Arsenicum album 9 CH : 5 ...

Image description

Il vous reste encore 70% de cet article à découvrir

Article paru dans le numéro 23, pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Je suis abonné, je me connecte


Mot de passe oublié ?
Alternative Sante : l'expérience de la médecine naturelle

Pour 2€ / mois votre abonnement est un signe de soutien !
Cliquez ici pour voir nos offres

2€ / Mois

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique Alimentation chat
ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous