Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

L'alimentation-santé du chat

Article paru dans le journal nº 23 Acheter ce numéro

Nous recevons très régulièrement des questions concernant l’alimentation du chat. Bien sûr, il ne faut pas confondre chat des villes et chat des compagnes… pourtant les mêmes règles s’appliquent. Le chat est un carnivore, mais pas un carnivore strict. Certains éléments en dehors des protéines sont donc obligatoires (vitamine A, taurine, arginine, acide arachidonique…). Pour rassurer certains d’entre vous, j’ai connu beaucoup de chats végétariens !

Les indispensables

  • Les protéines, molécules complexes contenant du carbone, de l’oxygène, de l’hydrogène, de l’azote et parfois même du soufre. On les trouve dans la viande, les poissons, les produits laitiers et dans certains légumes
  • Les glucides ou sucres, que l’on trouve  dans tous les féculents, le lait, les fruits.
  • Les lipides, que l’on trouve dans les graisses animales et végétales.
  • Les vitamines, A en priorité mais aussi B, D, E, K.
  • Les sels minéraux, calcium, zinc, phosphore, magnésium, manganèse, sélénium et cobalt. Attention : ces  minéraux sont indispensables, mais leur quantité est fonction de l’âge, de la race, du mode de vie et des éventuels problèmes urinaires (tels les calculs, si fréquents chez les mâles castrés).
  • Les acides aminés essentiels, la taurine, l’arginine. Les aliments industriels (boîtes ou croquettes) sont tous supplémentés, ce qui explique que l’on ne peut pas les rejeter totalement chez les chats des villes.

Les interdits

  • Les restes s’ils sont trop salés, épices, en sauce, trop cuits…
  • Le chocolat sous toutes ses formes
  • Le poisson cru
  • Les abats (sauf le cœur qui contient carnitine et taurine)
  • Le porc, le gibier

En général, les chats savent très bien ce qui leur convient… surtout ne forcez jamais un chat à manger ce qu’il n’aime pas.

Les dermatoses d’origine alimentaire

L’homéopathie peut vous permettre de résoudre quelques problèmes d’origine alimentaire, tels que les dermatoses de type « eczéma sec » avec poil collé et pellicules. Donner un peu plus de beurre, privilégier le poisson cuit et ajouter, pendant un mois :

Arsenicum album 9 CH : 5 granules deux soirs par semaine en alternance avec :

Alumina 9 CH : 5 granules deux soirs par semaine

Selenium 7 CH : 3 granules le matin.

S’il y a des croûtes, remplacez Alumina par Mezereum 9 CH : 5 granules deux soirs par semaine.

Chez les vieux chats ajoutez :

Berberis 5 CH : 3 granules deux fois par jour.

Les troubles digestifs

  • Pour les gros mangeurs : augmenter les légumes et faites des cures de 10 jours de Calcarea carb 9 CH : 3 granules un soir sur deux en alternance avec Nux vomica 9 CH : 3 granules.
  • Pour les chats qui ont tendance à la diarrhée, éviter les laitages et les légumes verts. Donner China 9 CH : 3 granules deux fois par jour.
  • S’ils souffrent : Colocynthis 9 CH : 3 granules deux fois par jour
  • Pour les chats qui ont tendance à la constipation, préférer le poisson et augmenter les légumes verts.
  • Ajouter : Opium 9 CH : 3 granules un soir sur deux en alternance avec Alumina 9 CH : 3 granules.
  • Pour les chats qui ont des problèmes urinaires, choisir une alimentation peu riche en minéraux (il existe chez les vétérinaires des croquettes adaptées) et éviter les produits laitiers. Quelle que soit la composition des calculs, faire des cures de trois semaines de Colibacillinum 9 CH : 3 granules le soir et de Solidago 5 CH : 3 granules le matin.
  • Pour les vieux chats, souvent insuffisants rénaux, éviter la viande rouge, le sel (donc les produits en conserves) et donner systématiquement Lespedesa capitata 3 X trituration, une mesure deux fois par jour

Les chats sont des gourmets… apprenez à les connaître. Une bonne alimentation les gardera en bonne santé.

Le menu type

Menu viande pour un chat de 4 à 5 kilos ayant une activité normale :

  • 125 grammes de viande de bœuf maigre (éviter le porc) crue ou légèrement passée à la poêle, coupée en petits morceaux. On peut donner de la viande blanche (poulet, dinde ou veau) cuite.
  • Un peu de lard ou de beurre frais
  • Une cuillère à café d’huile de tournesol
  • 50 grammes de riz cuit et 50 grammes de légumes verts
  • Un peu de fromage blanc.

Menu poisson

  • 125 grammes de poisson blanc et maigre cuit à l’eau ou à la poêle
  • Un peu de lard ou de beurre frais
  • Une cuillère à café d’huile de tournesol
  • 30 grammes de riz cuit + 30 grammes de carottes cuites (avec le poisson évitez les légumes verts).

A cette alimentation traditionnelle, on peut ajouter, en diminuant les quantités, un peu de croquettes du commerce qui apporteront les acides aminés et les acides gras indispensables.

On peut aussi aimer son chat et lui donner des boîtes… mais une alimentation mixte doit être privilégiée.

Un chat doit toujours avoir de l’eau fraîche à sa disposition… Quant aux petites friandises, il vous dira lui-même ce qu’il préfère.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique chat

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous