Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Passez la nicotine à tabac

Jean-Baptiste Talmont   rédigé le 03 juin 2015 à 16h09
Article paru dans le journal nº 25 Acheter ce numéro
  • Passez la nicotine à tabac
  • Avatar de Jean louis SUDREAU M. Jean louis S. Référent thématique
Connectez-vous pour devenir référent « Addictions »

et répondez aux membres du site

Rares sont les fumeurs qui n’ont pas souhaité un jour stopper la cigarette, que ce soit pour leur santé, leur portefeuille ou leur entourage. Mais cette drogue dure a le bras long pour aliéner physiquement et psychologiquement ses victimes, et en sortir est devenu un véritable défi, si ce n’est un supplice.

Image description

Article paru dans le numéro 25, pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Je suis abonné, je me connecte


Mot de passe oublié ?
Alternative Sante : l'expérience de la médecine naturelle

Pour 2€ / mois votre abonnement est un signe de soutien !
Cliquez ici pour voir nos offres

2€ / Mois
{{#else}}
Notice (8): Undefined offset: -1 [CORE/plugins/plugin_as/views/helpers/articles.php, line 22]
{{#if ACCES::estConnecte()}}{{#else}}

Il n’y a pas de grandes occasions pour se libérer d’une addiction en général, et à la nicotine en particulier. Chacun s’accorde pour affirmer que l’arrêt du tabac est une priorité absolue. Mais accabler les accrocs à la cigarette en leur disant qu’ils n’ont qu’à arrêter ne sert à rien. Soyons directs, voire choquants : si les fumeurs fument, c’est que c’est bon.

Non seulement parce qu’une fois l’addiction installée via le système cholinergique, la nicotine provoque un réel plaisir en répondant à l’état de stress, mais aussi parce qu’elle stimule la dopamine et facilite la stimulation électrique du cerveau. Par extension, fumer aide à la concentration, et l’on constate une moindre fréquence de la maladie de Parkinson ou d’Alzheimer chez les fumeurs. Anxiolytique, relaxant, coupe-faim, elle augmente aussi le métabolisme de base (MB).

Volutes et bras d’honneur

Bien sûr, la liste des effets délétères de la combustion inhalée et de la nicotine est longue comme un dimanche de pluie, et les scientifiques n’ont pas fini d’en découvrir de nouveaux. Mais dire que le tabac est mauvais pour la santé n’a pas beaucoup d’impact sur le fumeur, pour qui accoutumance et addiction ne sont pas de vains mots.

Peut-être pourrions-nous rappeler à ceux qui bouclent leur budget vacances qu’une personne fumant un paquet par jour à environ 7 débourse 196 par mois, soit 2 352 dans l’année… Ça laisse toujours songeur les fumeurs qui se désespèrent de voir un beau voyage partir en fumée et qui voient dans la danse des volutes un bras d’honneur de leur addiction.

Dans les très nombreuses stratégies naturelles existantes, un complément alimentaire qui a fait ses preuves attire toute l’attention, tant par sa formulation que par la sélection de ses composants.

Une véritable armée

Faisons un rapide tour d’horizon desdits composants. Le thym qu’il contient diminue les conséquences du tabagisme
(notamment sur les voies aériennes) et les symptômes du sevrage. La taurine, dérivé de la cystéine (élément soufré) réduit la sensibilité au stress. L’acide alpha-lipoïque lutte contre la déprime post-tabagique, les coups de barre et autres manques d’énergie. Son action est soutenue par la bétaïne qui assure en outre la protection du système cardiovasculaire et atténue également les moments de déprime.


Action qu’a également le cacao, qui lutte par ailleurs, selon de nouvelles études, contre la prise de poids consécutive au sevrage. Le thé a quant à lui été sélectionné pour diminuer les sensations de fatigue, et son action antioxydante limite les dégâts du tabagisme ; il a en outre, lui aussi, une action contre la prise de poids. La superoxyde dismutase (SOD) régénère les tissus (du cœur, du cerveau, de la peau, des veines…). Le coquelicot et la passiflore ont été choisis pour apaiser l’effet de manque.

Le romarin apaise les muscles du système respiratoire et son effet antioxydant protège les cellules du poumon et du foie. La vigne rouge, dont les feuilles sont riches entre autres en polyphénols et flavonoïdes, renforce le système vasculaire altéré par le tabac. Cette véritable armée montre à quel point les effets du tabac nécessitent une batterie d’actions métaboliques pour espérer en sortir. Nous n’allons pas promettre que DNN (Down nicotine now) va vous sevrer, mais il présente tout le sérieux pour vous aider à écraser votre dernière cigarette… si vous l’avez vraiment décidé.

{{#endif}} Attention : Les conseils prodigués dans cet article ne vous dispensent pas de consulter un praticien des médecines alternatives. Vous pourrez en trouver un près de chez vous et prendre rendez-vous sur annuaire-therapeutes.com
Sur le même sujet
ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Publicité pour Annuaire Thérapeutes