Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

L'interaction entre le tabac et certains médicaments

Article paru dans le journal nº 85 Acheter ce numéro
  • il est préférable d’être accompagné d’un soignant lors de toute tentative de sevrage au tabac.il est préférable d’être accompagné d’un soignant lors de toute tentative de sevrage au tabac.

Certains médicaments ont une vie plus courte dans l’organisme quand on fume régulièrement. Aussi, lors de l’arrêt du tabac, ces mêmes médicaments restent plus longtemps au point parfois de s’accumuler et d’induire un surdosage. Comme la nicotine n’est pas responsable de ce phénomène, le sevrage par les substituts du tabac à base de nicotine est aussi risqué que le sevrage par arrêt brutal de la consommation de produits à base de tabac. Parmi les médicaments avec lesquels ce phénomène a été observé, il faut surtout retenir la clozapine (neuroleptique) et la warfarine (anticoagulant). Même si les risques sont moindres avec la flécaïnide (antiarythmique), le propranolol (bêtabloquant), la théophylline (traitement de l’asthme) et la fluvoxamine (antidépresseur), il est préférable d’être accompagné d’un soignant lors de toute tentative de sevrage au tabac lorsqu’on prend un ou plusieurs de ces médicaments.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique tabac cigarette

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous