Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Antigymnastique, l’écoute subtile du corps

Isabelle Fontaine  rédigé le 26 février 2016 à 23h16
  • Avatar de Corinne CAMBOURNAC Mme Corinne C. Référent thématique
  • Avatar de Claude GAUTHIER M. Claude G. Référent thématique
  • Avatar de Raymond CARMELLI M. Raymond C. Référent thématique
  • Avatar de Luc ATTONATY M. Luc A. Référent thématique
  • Avatar de Jocelyne Lihoreau Mme Jocelyne L. Référent thématique
  • Avatar de Sonia STEBLER Mme Sonia S. Référent thématique
  • Avatar de Philippe HERAUD M. Philippe H. Référent thématique
  • Avatar de Alain GESTIN M. Alain G. Référent thématique
  • Avatar de Veronique BRUAND Mme Veronique B. Référent thématique

Connectez-vous pour devenir référent « Thérapies »

Répondez aux membres du site

  • Antigymnastique,  l’écoute subtile du corpsAntigymnastique, l’écoute subtile du corps
Article pARU dans le journal nº 33 Acheter ce numéro
Créez une alerte sur le thème « Thérapies »




4.6363636363636375
11 avis
Icône d'impression

Méthode de bien-être atypique, l’Antigymnastique explore tout en finesse les zones figées, endormies ou douloureuses du corps afin de retrouver plaisir, amplitude et liberté de mouvement. Activant et libérant des émotions en lien avec des chocs psychologiques ou physiques, elle est aussi une voie vers une meilleure connaissance et affirmation de soi.

Antigymnastique… Drôle de nom pour une méthode de bien-être corporel. Comme on le comprend, cette pratique se situe aux antipodes de la gymnastique classique, ce « dressage forcé du corps-viande » contre lequel s’insurgeait Thérèse Bertherat, sa fondatrice. « Le préfixe « anti » exprime très bien, derrière la posture de refus, l’envie d’une autre approche sur le travail du corps, avec plus d’écoute et de respect », explique Marie Bertherat, sa fille, directrice du centre de formation d’antigymnastique à Paris. Ici, pas de travail de performance, de passage en force, de volonté de musculation ou de minceur, mais un voyage subtil effectué à travers le corps et son histoire.

Les séances invitent chaque participant à effectuer une série de gestes précis, parfois pointus, simples en apparence mais complexes en réalité car agissant en profondeur. « À chaque fois, une zone est explorée. Ce peut être le visage, les yeux, la langue, l’arrière du dos qu’on ne parvient jamais à voir dans un miroir, le périnée, les doigts de pieds souvent maltraités dans les chaussures… Le praticien guide avec sa voix les gestes à effectuer, mais ne touche jamais le corps des participants », précise Marie Bertherat.

Zones d’ombre du corps

Réalisés avec une grande finesse, parfois aidés d’un accessoire simple comme une balle en mousse ou un petit coussin, les « mouvements », tels que les appelait Thérèse Bertherat, permettent de prendre conscience des zones d’ombre du corps, de ses rigidités, ...

Image description

Article paru dans le numéro 33, pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Je suis abonné, je me connecte


Mot de passe oublié ?
Alternative Sante : l'expérience de la médecine naturelle

Pour 2€ / mois votre abonnement est un signe de soutien !
Cliquez ici pour voir nos offres

2€ / Mois
Pour accéder directement à une sélection de thérapeutes dans les plus grandes villes, cliquez sur les liens ci-dessous :

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Publicité pour Annuaire Thérapeutes