Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Moins de glucides pour un meilleur sommeil

Article 100% numérique
  • Moins de glucides pour mieux dormirMoins de glucides pour mieux dormir

Prise de poids, diabète, caries… Depuis quelques années déjà, les méfaits du sucre et du régime occidental moderne riche en glucides sont pointés du doigt. Mais il semblerait que l’on observe également des méfaits sur notre sommeil. C’est en tout cas ce qu’a constaté une étude réalisée par des chercheurs grecs et anglais parue dans la revue Nutrients le mois dernier.

Compilant une sélection de onze études de qualité menées sur le sujet de 1975 à 2019 sur un total de 179 participants, l’étude conclut que les résultats mettent en évidence l’effet des glucides sur le sommeil : « Notre analyse démontre qu’un régime alimentaire riche en glucides peut affecter de manière significative à la fois l'architecture du sommeil (NDLR : l’enchaînement des différents cycles et leur durée), son déclenchement et sa stabilité»

Les chercheurs observent notamment qu'un régime alimentaire plus faible en glucides augmente considérablement la durée et la proportion de notre sommeil profond, le plus récupérateurA contrario, un régime alimentaire riche en glucides prolonge considérablement la phase de sommeil paradoxal (la dernière phase du sommeil, celle située en seconde partie de nuit où nous rêvons), or l’allongement d’une phase de sommeil chamboule tout le cycle, ce qui peut générer des troubles du sommeil. En revanche, le type de glucides consommés et l'index glycémique des aliments ne semblent pas avoir d’effet particulier sur les différents stades du sommeil des participants.

Pour les auteurs de cette étude, l’impact des glucides sur notre sommeil pourrait être attribuable à des modifications hormonales liées à la régulation de nos apports alimentaires. En effet, une hormone très liée à la qualité de notre sommeil, la cholécystokinine, est bien plus favorisée par un régime alimentaire riche en graisses et protéines que par un fort apport en glucides. À l’inverse, trop de glucides pourrait diminuer la production de tryptophane (en fonction du taux d’insuline), un précurseur de la mélatonine.

Ainsi, si vous souffrez de difficultés à l’endormissement voire d’insomnie, la piste d’un régime pauvre en glucides peut être une piste à creuser !

Lire aussi Les bénéfices d’une vie sans sucres raffinés


Source : « A Systematic Review, Meta-Analysis and Meta-Regression on the Effects of Carbohydrates on Sleep », Nutrients, avril 2021.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous