Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Chaleur et santé : quand se méfier et comment se refroidir rapidement ?

Article 100% numérique
  • Canicule : trois astuces naturelles pour vous rafraîchirCanicule : trois astuces naturelles pour vous rafraîchir

Alors que les jours de canicule se font de plus en plus nombreux, apprenez à détecter quand la chaleur nuit à votre santé et à vous en prémunir avec trois astuces simples et naturelles.

Les vagues de chaleur deviennent de plus en plus intenses au fur et à mesure que le climat de la planète se réchauffe, nous laissant parfois démunis quant aux solutions à mettre en place pour se rafraîchir sans avoir à pousser la climatisation. De même, la température à partir de laquelle vous devez commencer à adapter vos activités ou à être vigilants pour éviter la surchauffe est peut-être plus basse que vous ne le pensez. Faisons le point.

La canicule : un risque à Paris dès 31 °C durant trois jours d’affilée

Des risques pour la santé apparaissent dès que ces trois conditions sont réunies : lorsqu’il fait très chaud, que la température ne descend pas ou peu la nuit et que cela dure plusieurs jours. On parle alors de canicule. En France, ces épisodes sont déterminés par des températures ne retombant pas en dessous des seuils de vigilance locaux pendant trois jours et trois nuits consécutifs. Par exemple : 31 °C le jour et 21 °C la nuit à Paris, 34 °C le jour et 24 °C la nuit à Marseille.

À partir de combien de degrés se méfier ?

À partir de combien de degrés faut-il arrêter toute pratique sportive ou adapter ses activités quotidiennes (même quand on est jeune et en bonne santé) ? Voilà une question qui pointe le bout de son nez chaque été sans trouver souvent de réponse précise.

En effet, la chaleur fatigue, déshydrate, aggrave de nombreuses pathologies, et ce d’autant plus au début d’une vague de chaleur, lorsque le corps n’est pas encore habitué, ou encore lorsque la pollution atmosphérique vient s’y ajouter. De manière générale, il est donc conseillé d’adapter vos activités dès que le mercure dépasse les 34 °C et qu’il ne redescend pas sous les 20 °C la nuit durant trois jours consécutifs, seuil de déclenchement de l’alerte canicule dans l’Hexagone. C’est-à-dire qu’il vous faut alors limiter les activités et efforts physiques, boire régulièrement et éviter la consommation d’alcool.

Lire aussi Canicule et froid hivernal, comment se protéger ?

Chaleur : quelles sont les limites du corps humain ?

Une étude de 2010 régulièrement citée établit à 35 °C (à 100 % d’humidité) la température à partir de laquelle le corps ne peut plus se refroidir par la transpiration pour maintenir une température stable de 37 °C. Cette limite définit une température qui commence à devenir nocive pour l’être humain, même s’il est jeune et en bonne santé. Mais cette constatation n’est valable que si l’atmosphère est saturée à 100 % d’humidité, comme dans certains pays asiatiques. La limite est relevée à 45 °C lorsque le taux d’humidité est à 50 %.

En France, heureusement, l’humidité ne dépassant généralement pas les 30 à 40 % durant les épisodes de fortes chaleurs, on peut estimer la température « limite » à quelques degrés au-dessus des 45 °C, soit des températures que nous n’avons, pour l’heure, jamais atteintes (le record étant établi à 44 °C dans le Gard en 2019). Malheureusement, nous ne sommes pas tous égaux devant la chaleur et les personnes âgées de plus de 65 ans, les femmes enceintes et les enfants de moins de 4 ans sont particulièrement vulnérables durant ces épisodes de chaleur. Voici donc quelques moyens de vous, et de les, garder au frais.

Trois astuces naturelles pour se refroidir rapidement

Si vous ne disposez pas d’une climatisation pour des raisons économiques ou écologiques (NDLR : en effet, les climatiseurs ont malheureusement tendance à aggraver le phénomène qu’ils sont censés combattre en participant à leur tour à réchauffer un peu plus l’atmosphère en augmentant les émissions de gaz à effet de serre), voici trois astuces simples et efficaces à retenir pour vous rafraîchir, vous et vos proches, efficacement et mieux traverser ces épisodes de chaleur :

  • Nouez des tissus humides ou appliquez des compresses froides sur vos poignets, vos chevilles, vos aisselles, votre aine ou votre tête (cou et visage), afin de couvrir de fraîcheur les extrémités de votre corps qui sont les zones qui se réchauffent le plus vite. Les différentes études scientifiques menées sur le sujet montrent que cette technique permet quasiment de doubler l’effet de refroidissement ressenti.

  • Trempez vos mains régulièrement dans de l’eau froide à 10 °C. Des études montrent que le refroidissement de la paume de la main dans une température de 10 °C accélère particulièrement l’évacuation de la chaleur. En revanche, évitez le contact avec de l’eau glacée ou avec des poches gelées, le choc thermique généré pouvant être plus dangereux et contre-productif qu’autre chose.

  • Créez une climatisation naturelle. Au-delà des 35 °C, les ventilateurs ne réduiraient pas les risques de coup de chaleur, notamment parce qu’ils peuvent aggraver la sécheresse dans la pièce et donc la déshydratation. Apposez donc plutôt des tissus humides devant votre ventilateur pour créer une « climatisation » naturelle qui rafraîchira et humidifiera l’air sortant du ventilateur. Veillez simplement à correctement fixer ces tissus grâce à des épingles à linge afin qu’ils ne se prennent pas dans les pales de votre appareil. Vous pouvez également dormir sous un drap ou une serviette humides en orientant le ventilateur vers vous.

Ainsi, « l’été sera chaud, l’été sera chaud », oui, mais de manière plus supportable !

Lire aussi Allergie à la chaleur

Lire aussi Trousse d'été homéopathique

Sources :

« An adaptability limit to climate change due to heat stress », PNAS, mai 2010.

« CANICULE », Gouvernement.fr.

« The best strategies to keep bodies cool in a heatwave, according to researchers », The Guardian, juillet 2016.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique canicule chaleurs

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous