Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Les chaleurs et leurs troubles chez nos animaux

Article paru dans le journal nº 32 Acheter ce numéro

Lors des chaleurs tous les organes l'appareil génital d'une femelle (chien ou chat) peuvent être perturbés, plus ou moins gravement : perturbation visible extérieurement (écoulement – troubles du comportement – modification des mamelles) ou perturbation qu’on peut deviner par un changement de l’état général (fièvre – douleurs abdominales – prise de poids – troubles de l’appétit).

Chez les chiennes

Les premières chaleurs surviennent à l’âge de 6 à 12 mois (en fonction de la race), puis de façon régulière tous les 6 à 10 mois. La fin de la première semaine est souvent le moment favorable à l’accouplement. La vulve est plus ou moins enflée, et un écoulement séro-sanguinolent s’installe. C’est à ce moment que la femelle accepte les mâles.

Les chaleurs durent environ 3 semaines - et si vous ne voulez pas de bébés, il faut surveiller votre chienne. Il faut vous inquiéter si les chasses durent trop longtemps, si l’écoulement devient purulent, si l’appétit est modifié, si l’abdomen est douloureux. Consulter un vétérinaire devient indispensable.

La gestation (si l’accouplement a eu lieu) dure entre 63 et 65 jours. Le diagnostic de gestation peut être établi cliniquement, mais s’il y a le moindre doute, on peut faire appel à la radiologie ou, mieux, à l’échographie.

Si la femelle n’a pas été couverte, elle fait souvent, deux mois après les chaleurs, des troubles identiques à ceux d’un accouchement, et que l’on appelle « grossesse nerveuse ».

Chez les chattes

Les premières chaleurs apparaissent entre 6 et 9 mois, mais il existe des pubertés précoces vers l’âge de 4 mois ! Puis, il y a une succession, souvent interrompue de cycles sexuels, qui durent entre 8 et 15 jours… Qui ne connaît le cri des femelles siamoises, qu’on dit en chaleur une semaine sur deux ?

La chatte présente une ovulation provoquée, ce qui veut dire qu’il n’y a pas d’ovulation sans accouplement ou stimulus vaginal.

Une chatte en chaleur est un spectacle permanent : miaulement, contorsions, aplatissement au sol, recherche de caresses, agressivité ou besoin de caresses… Ce qui explique que la castration ou ovariectomie est le meilleur moyen de rendre heureuses nos chattes, si on ne veut pas qu’elles fassent des bébés plusieurs fois par an, car elles portent entre 63 et 68 jours, et font souvent plus de cinq chatons.

Votre rôle est d’observer, de comprendre ce qui ne va pas et de choisir des médicaments homéopathiques symptomatiques.

Examinons les cas les plus fréquents :

Les premières chaleurs n’apparaissent pas, et cela peut traduire des perturbations hormonales inquiétantes, surtout chez la chienne. Essayer pendant deux mois :

  • Pulsatilla 9 CH : 5 granules 2 soirs par semaine
  • Folliculinum 5 CH : 3 granules, 1 matin sur 2 en alternance avec Cyclamen 5 CH.

Les chaleurs durent trop longtemps, chez la chienne :

  • Folliculinum 9 CH : 3 granules 1 soir sur deux, en alternance avec Sabina 5 CH : 2 granules.

Pendant les chaleurs

  • Si la femelle est excitée : Platina 9 CH : 3 granules 2 ou 3 fois par jour
  • Si elle est agressive : Moschus 9 CH : 3 granules deux fois par jour
  • Si elle est très agitée (ce qui est souvent le cas pour la chatte) : Tarentula 9 CH : 3 granules 2 fois par jour
  • Si elle cherche à s’enfuir : Lilium tigrinum 9 CH : 3 granules deux fois par jour.

On cesse les prises de médicaments quand tout est rentré dans l’ordre.

Pour les chattes, on peut ajouter dans tous les cas :

Murex 5 CH et Origanum 5 CH : 3 granules plusieurs fois par jour… dès que l’équilibre familial est perturbé.

  • Si pendant les chaleurs, les femelles urinent partout et se lèchent la vulve : Staphysagria 9 CH : 3 granules le soir et Formica rufa 5 CH : 3 granules deux fois par jour
  • Si par la vulve, s’écoule du pus, on peut soupçonner une infection. Il faut consulter au plus vite le vétérinaire, et donner immédiatement : Pyrogenium 9 CH : 1 dose ou 10 granules, et 2 heures plus tard Silicea 9 CH : 1 dose ou 10 granules.
  • Si la femelle semble souffrir, ajouter, toutes les deux heures Cantharis 5 CH : 3 granules
    Parfois, aucun écoulement n’est visible, mais l’utérus est rempli de pus. Il s’agit d’un « pyomètre » qui peut exiger une intervention chirurgicale d’urgence.
  • Si la chienne présente une grossesse nerveuse, avec des symptômes très caractéristiques :
    - troubles de l’appétit,
    - comportement paradoxal : agressivité ou besoin de caresses, besoin de se cacher ou de sortir,
    - douleurs dorsales et abdominales,
    - mamelles chaudes, douloureuses, souvent gonflées par le lait. Donnez :
  • Ignatia 15 CH pour tout comportement paradoxal : 3 granules le soir
  • Pulsatilla 15 CH : si la femelle est triste, avec des mamelles gonflées et les veines sont comme en relief : 3 granules le soir.
  • Lac caninum 9 CH : 3 granules 2 fois par jour, pour faire passer le lait, associé à Urtica urens TM : 10 gouttes 2 fois par jour
  • Colocynthis 9 CH : 3 granules 2 fois par jour, si la femelle souffre
  • Cantharis 9 CH : 3 granules 2 fois par jour, si la femelle urine souvent et se lèche sans cesse la vulve.

La nymphomanie

Elle est surtout fréquente chez la chatte dont le désir sexuel est intense et constant. Chez la chiennes, l’excitation sexuelle peut être en relation avec une cystite, un prurit vulvaire, la jalousie, un déséquilibre hormonal.

Dès le début des troubles :

  • Folliculinum 9 CH : 3 granules 2 fois par jour pendant 3 jours, puis
  • Platina 15 CH si la femelle ne supporte pas qu’on la touche, 3 granules le soir.
  • Hyosiamus 15 CH si la femelle est agressive : 3 granules le soir.
  • Tarentula 15 CH, si la femelle est sans cesse en mouvement : 3 granules le soir.
  • Lilium tigricum 15 CH si la femelle est hargneuse et fugueuse : 3 granules le soir.

On cesse dès que tout est rentré dans l’ordre.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique homéopathie chaleurs

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous