Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

La graisse corporelle mal aimée et pourtant...

Article paru dans le journal nº 81 Acheter ce numéro
  • La graisse abdominale (silhouette en pomme) serait plus mauvaise pour la santé que la graisse sous-cutanée au niveau des hanches (silhouette en poire).La graisse abdominale (silhouette en pomme) serait plus mauvaise pour la santé que la graisse sous-cutanée au niveau des hanches (silhouette en poire).

L’excès de graisse est dangereux pour notre santé, elle est pourtant essentielle au fonctionnement de notre organisme. Dans leur récent ouvrage Le charme secret de notre graisse, Mariëtte Boon et Liesbeth van Rossum, deux médecins néerlandaises, font le point sur les bienfaits méconnus de cette composante de notre corps.

En cette période estivale, qui n’a pas songé à entamer un régime draconien pour venir à bout de ses bourrelets disgracieux ? Depuis de nombreuses années, notre graisse corporelle est considérée comme l’ennemi privé numéro 1. La société actuelle nous incite, en effet, à « éliminer » les graisses ; les publicités dans les magazines et à la télévision rabâchent l’efficacité de régimes ou de compléments alimentaires amincissants. Pourtant, notre graisse corporelle est en réalité un organe à part entière (l’un des plus grands), exerçant des fonctions indispensables.

À quoi ça sert ?

La graisse corporelle, aussi appelée tissu adipeux, est constituée de pas moins de cinquante milliards de cellules graisseuses, dites adipocytes. Les scientifiques pensaient tout d’abord que ces cellules graisseuses n’avaient d’autre but que de stocker la graisse, et ainsi de protéger nos organes en les enveloppant.

Dans les années 1990, des chercheurs ont démontré que ces cellules graisseuses pouvaient également communiquer à distance avec différents organes de notre corps, via l’action d’hormones, et ainsi influencer notre comportement alimentaire et même nos humeurs.

Le rôle premier des adipocytes est donc de stocker la graisse sous forme de triglycérides (formés de l’union d’un glycérol et de trois acides gras), afin de fournir de l’énergie à notre corps. Nous en avons notamment besoin lorsqu’on n’a pas mangé pendant plusieurs heures, ou lors d’un exercice physique. Le corps va ainsi libérer les acides gras dans le sang vers les organes en ayant besoin.

Le second rôle primordial de notre graisse corporelle est de sécréter des hormones. C’est en 1994 que des chercheurs américains firent la découverte de la leptine en comparant le sang d’une souris dite normale à une souris (très) obèse. Les scientifiques remarquèrent, en effet, que la graisse de la souris normale sécrétait cette hormone en grandes quantités, alors que la souris obèse en était totalement dépourvue (une mutation génétique empêche la graisse de ces souris obèses de sécréter de la leptine). De plus, une injection de cette hormone chez la souris obèse entraînait une diminution de sa consommation alimentaire et ainsi une perte de graisse corporelle. La leptine est de nos jours qualifiée d’hormone de la satiété. Cette découverte ouvrit la voie aux recherches sur les fonctions hormonales de notre graisse. En effet, ce n’est pas tout concernant la leptine. Il se trouve que cette hormone, en plus d’être un indicateur de notre graisse corporelle, et également reliée au centre cérébral impliqué dans la fertilité.

Chez les femmes ayant très peu de graisse corporelle, la leptine sera sécrétée en quantité faible et insuffisante, ce qui diminuera les chances d’une grossesse. La femme doit en effet disposer d’une quantité suffisante de masse graisseuse afin de répondre aux besoins du futur bébé. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle les femmes très minces ont bien souvent des règles irrégulières, ...

Image description

Il vous reste encore 76% de cet article à découvrir

Article paru dans le numéro 81, pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Je suis abonné, je me connecte


Mot de passe oublié ?
Alternative Sante : l'expérience de la médecine naturelle

Pour 2€ / mois votre abonnement est un signe de soutien !
Cliquez ici pour voir nos offres

2€ / Mois

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique hormones IMC graisses

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous