Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Ralentir le déclin cognitif

Article paru dans le journal nº 57 Acheter ce numéro
  • Le bacopa monnieri augmente significativement les capacités de mémorisation quelque soit l'âge.Le bacopa monnieri augmente significativement les capacités de mémorisation quelque soit l'âge.

Contre le déclin cognitif, une plante indienne est reconnue pour son efficacité : le brahmi, appelé aussi Bacopa monnieri. Quand la nature et nos ancêtres nous transmettent leurs enseignements, il y a de l’espoir pour les seniors, autant sur la mémoire que sur l’anxiété.

Brahmi signifie la connexion « au tout », au sens d’accès à la connaissance. Imaginez que l’on puisse favoriser nos connexions synaptiques pour, non seulement comprendre plus vite, emmagasiner des sommes de connaissances diverses, mais aussi accéder à la perspicacité en faisant des liens entre nos différentes notions acquises ou en cours d’apprentissage.

Des effets longs à venir

Le brahmi (hysope d’eau, ou Bacopa monnieri) est utilisé depuis plus de 3 000 ans en Inde. Plusieurs études ont confirmé ses effets nootropiques (bénéfiques pour l’amélioration des fonctions cognitives). La plante augmente significativement les capacités de mémorisation, quel que soit l’âge, diminue l’anxiété et l’hyperactivité tout en apaisant le syndrome du côlon irritable.

Testée sur des seniors et des enfants, elle ne commence à produire ses effets qu’après plusieurs semaines de prise en continu. La posologie est de 300 mg de bacopa dosé à 50 % de bacosides (principe actif) par jour à prendre pendant les repas. Souvent aucun effet n’a été remarqué avant la huitième semaine ; il faut donc être patient. Selon sa capacité d’absorption digestive cela peut aller plus ou moins vite.

N’en prenez pas le soir !

Les effets varient d’une personne à l’autre. Par exemple, sans problèmes cognitifs ni digestifs, j’ai observé sur moi des bénéfices rapides et durables : une heure après ingestion c’est l’illumination cérébrale ! J’en ai donné à mon fils inscrit en terminale, avec de bons résultats : sans travailler plus, il retenait mieux ses cours. En plus, sans effort apparent, il a décroché son bac avec mention.

En revanche, je déconseille vivement d’en prendre le soir. En effet, le cerveau est comme réveillé et avide de travail intellectuel. En médecine ayurvédique, il est conseillé de faire de longues cures ou de la prendre continuellement si besoin. En association avec la Centella asiatica et le Ginkgo biloba, l’effet du cocktail apporte beaucoup de bienfaits sur la mémoire et le bien-être. Le Dr Robert F. Furchgott, prix Nobel de physiologie, explique que les substances actives appelées bacosides A et B agissent comme antioxydants du cerveau et améliorent la synthèse protéique de l’hippocampe (mémoire à long terme). Elles augmentent la production de monoxyde d’azote (NO) favorable aux transmissions cérébrales dans le cortex frontal. C’est justement au sein du cortex frontal que les scientifiques localisent une forme supérieure d’intelligence ainsi que des étapes prédominantes dans la mémorisation.

Pour l’hyperactivité aussi

Le bacopa contient aussi des neuromédiateurs comme l’acétylcholine (issue des phospholipides reconnus pour favoriser également une bonne mémoire), la sérotonine (hormone du bien-être) et le GABA (anxiolytique naturel) indispensables au bon fonctionnement cognitif. Les résultats ne sont pas réservés aux seules personnes âgées : un effet bénéfique est également remarquable en cas d’hyperactivité chez l’enfant.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous