Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

L’effet Mandela : quand nos certitudes nous trompent

Article paru dans le journal nº 58 Acheter ce numéro
  • Les exemples sont nombreux et nous poussent à nous questionner sur cette mémoire collective erronée.Les exemples sont nombreux et nous poussent à nous questionner sur cette mémoire collective erronée.

Connaissez-vous l’effet Mandela ? Non ? Et pourtant. Nous tous, nous en sommes ou en avons été victimes. Vous rappelez-vous le film Blanche-Neige et les sept nains ? Tout le monde – qu’il ait vu ou non ce film de Walt Disney – sait comment la reine-sorcière en appelle à son miroir magique, par quelle formule elle entre en contact avec lui : « Miroir mon beau miroir, dis-moi qui est la plus belle ? » Nous sommes bien d’accord ? C’est bien ce qu’elle dit ? Cette formule, que tout le monde répète à l’envi en étant parfaitement convaincu qu’elle a bien été prononcée par cette satanée reine-sorcière, n’existe pas ! La reine Grimhilde n’a jamais prononcé cette formule. Regardez sur Internet ou le DVD du film, vous constaterez que la reine en appelle à son miroir par la formule : « Miroir magique au mur, qui a beauté parfaite et pure ? » Alors, comment se fait-il que toutes les générations soient convaincues que la reine scande « Miroir, mon beau miroir… » ? C’est ça, l’effet Mandela, que l’on appelle ainsi parce qu’à la mort de Nelson Mandela, en 2013, nombre d’Anglo-Saxons étaient convaincus qu’il était déjà décédé, trente ans auparavant, en 1983. « Convaincus » est un doux euphémisme. Des dizaines de milliers de personnes étaient absolument certaines d’avoir vu des reportages à la télévision sur sa mort. Et les exemples de ces certitudes collectives erronées, de ces faux souvenirs collectifs sont pléthore. Vous connaissez tous le Monopoly. Tout le monde est convaincu que le personnage, inspiré par le banquier J.-P. Morgan, illustrant les boîtes du jeu, porte un monocle. Jamais cette mascotte n’en a porté. S’ils sont plus ou moins spectaculaires, les exemples sont nombreux et nous poussent à nous questionner sur cette mémoire collective erronée. C’est là que nous entrons dans des univers divers, variés, si ce n’est… enfin disons, que c’est là que le bât blesse. Car pour expliquer l’inexplicable, on en vient à nous raconter que des petits malins remontent le temps pour changer des détails, ces fameux détails qui jettent le trouble. Sans parler de tous ceux qui crient au complot et à la manipulation mentale, ou au saut quantique. En clair, peu importent les réponses que nous n’avons pas pour l’heure, et rappelons ceci : l’effet Mandela nous invite une fois de plus à toujours vérifier par soi-même les infos que l’on nous inocule et à rester maîtres de nos pensées.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique Mémoire Mémoire
ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous