Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Gare aux antiépileptiques

Article paru dans le journal nº 69 Acheter ce numéro

En avril, l’ANSM mettait en garde sur les risques de malformations congénitales et de troubles neuro-développementaux (dont troubles autistiques et retards mentaux) liés à la prise d’antiépileptiques durant la grossesse.

Après le scandale du valproate (Depakine), augmentant de quatre à cinq fois ces risques, c’est au tour de la primidone, du topiramate, de la (fos)phénytoïne, de la carbamazépine et du phénobarbital d’être sur la sellette, augmentant en moyenne de deux à trois fois leur survenue.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique Dépakine antiépileptiques grossesse valproate

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous