Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Pour une grossesse sans Dépakine

Article paru dans le journal nº 65 Acheter ce numéro

En plus du risque de malformations congénitales, la prise pendant la grossesse de valproate (Dépakine) – pour traiter une épilepsie – expose le futur enfant à une augmentation de près de 50 % du risque de développer des troubles de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH). Mais les enfants de mères épileptiques à qui d’autres médicaments antiépileptiques sont prescrits présentent un risque analogue de TDAH.

J. Christensen, L. H. Pedersen, Y. Sen et coll., dans JAMA Network Open, janvier 2019.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique Grossesse Dépakine grossesse
ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous