Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Restauration rapide et fausse couche, le lien improbable

Article paru dans le journal nº 80 Acheter ce numéro

Les agents tensioactifs fluorés – per et polyfluoroalkylés (PFAS) – sont suspectés d’être des facteurs de risque de fausse couche au cours du deuxième trimestre de grossesse. Même si leur présence dans le sérum a été retrouvée dans la cohorte étudiée (438 Danoises dont 220 victimes de fausse couche), le risque de fausse couche s’est avéré d’autant plus élevé que le taux de PFAS était, lui aussi, plus élevé avec un surrisque de 80 % chez celles présentant les taux les plus forts comparativement à la fréquence observée chez celles ayant les taux les plus bas.

Ces perturbateurs endocriniens, aujourd'hui omniprésents dans l'environnement, se trouvent notamment dans les emballages en papier et carton en contact avec l'alimentation et les ustensiles de cuisine (revêtement anti-adhésif). Il semble donc de bon sens d’éviter au maximum les plats tout préparés servis dans des conteneurs à usage unique - car ces emballages sont sources de pollution par PFAS - et de privilégier les aliments préparés maison.

Source :

Z. Liew, J. Luo, E. A. Nohr, et al. dans Environmental Health Perspectives, avril. 2020.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique pollution grossesse

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous