Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

L’estomac : un terrain inflammable

Article paru dans le journal nº 78 Acheter ce numéro
  • L'estomac : un terrain inflammable. L'estomac : un terrain inflammable.

On ne se soucie généralement de son estomac qu’à l’apparition de ballonnements, d’aigreurs, ou d’autres troubles plus graves. C’est que l’estomac encaisse longtemps sans broncher toutes sortes de nourriture et d’émotions. Mais pour continuer à remplir des fonctions dont lui seul est capable, ce pilier de la digestion réclame tout de même certains égards.

L’estomac est la seconde étape de la digestion, juste après la mastication. Il assure l’essentiel de la digestion des protéines et dans une moindre mesure, des glucides et des lipides par la sécrétion d’acide chlorhydrique et d’une palette d’enzymes comme la pepsine ou la lipase. Cette phase de dégradation est indispensable à la bonne assimilation ultérieure des nutriments.

L’estomac doit être acide !

L’estomac contient environ 1,5 litre d’acide chlorhydrique concentré, de quoi maintenir un pH acide (entre 1,5 pendant la nuit et 5 en début de digestion). Cette acidité a une utilité physiologique : bien digérer les aliments et un grand nombre de bactéries et de virus indésirables avant qu’ils n’atteignent l’intestin. Les antiacides doivent donc être envisagés uniquement en cas de problème avéré.

La mécanique des fluides

À l’action chimique s’ajoute une action ­mécanique de malaxage sous l’effet des contractions de ­l’estomac, qui dispose de trois couches de muscles lisses. L’intérieur de l’estomac, d’une contenance d’un à un litre et demi, est recouvert d’une muqueuse et d’un mucus résistants aux sucs gastriques. Le bol alimentaire – ou chyme – met entre deux et trois heures pour passer dans l’intestin grêle, selon ce que l’on a mangé. Sauf quand l’estomac est contrarié…

Entre 20 et 40 % de la population française se dit concernée par le reflux gastro-­œsophagien (RGO). Le RGO désigne la remontée d’une partie du contenu de l’estomac dans l’œsophage. Or, si l’estomac est équipé pour résister aux sucs gastriques acides, ce n’est pas le cas de l’œsophage, qui manifeste des sensations d’irritation et de brûlures. Ce sont elles qu’on désigne par « brûlures d’estomac ».

Un problème d’éclusage

Cette remontée résulte d’un défaut d’étanchéité du sphincter œsophagien inférieur (SOI), une zone musculaire située à la jonction de l’œsophage et de l’estomac. Dans cette zone règne une pression supérieure à celle de l’œsophage et de l’estomac. C’est l’onde de contraction œsophagienne poussant le bol alimentaire vers l’estomac qui abaisse cette pression et permet au sphincter de livrer passage. Les mécanismes qui régissent ce sphincter ne sont pas totalement éclaircis, mais son fonctionnement requiert la présence d’un segment d’œsophage dans l’abdomen, ainsi qu’un certain angle que fait la partie haute de l’estomac avec l’œsophage.

Il arrive que ces deux particularismes soient dérangés (remontée du segment abdominal de l’œsophage dans le thorax), notamment par une pression excessive dans l’estomac, précipitant l’effondrement de la pression du SOI et donc la survenue d’un RGO.

Souvent les signes du RGO sont limités à une gêne occasionnelle et supportable ; brûlure au creux de l’estomac, remontées acides voire régurgitations. Mais si le phénomène persiste, il peut s’ensuivre des lésions graves, de l’œsophage comme de l’estomac.

Gastroparésie : quand l’estomac  rechigne à se vider

La gastroparésie est un trouble chronique caractérisé par un ralentissement de la vidange de l’estomac. Il en résulte une stagnation des aliments, entraînant des douleurs abdominales quotidiennes dans 90 % des cas. Entre 2 et 4 % de la population serait concernée, dont 30 à 50 % des diabétiques. Il importe de réduire le volume des repas et d’éviter les associations alimentaires difficiles à digérer. Prendre du gingembre une dizaine de minutes avant le repas tonifiera l’estomac.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique digestion aigreur d'estomac

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous