Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Ulcère et brûlures d’estomac

Article paru dans le journal nº 10 Acheter ce numéro

Les maux et les brûlures d’estomac sont deux symptômes extrêmement fréquents. En règle générale, ils sont banals et bénins, et sont liés la plupart du temps au stress, parfois à la prise de médicaments (aspirine, anti-inflammatoires…) ou à l’ingestion d’alcool…
Le responsable de ces symptômes est l’hélicobacter, ainsi nommé à cause de sa forme en hélice. Comment s'en débarrasser naturellement ?

L'ulcère et la brûlure d’estomac sont deux symptômes extrêmement fréquents. En règle générale, ils sont banals et bénins, et sont liés la plupart du temps au stress, parfois à la prise de médicaments (aspirine, anti-inflammatoires…) ou à l’ingestion d’alcool…

Le responsable de ces symptômes est l’hélicobacter, ainsi nommé à cause de sa forme en hélice. L’existence de cette bactérie a été mise en évidence dans l’estomac par des chercheurs américains alors qu’on considérait ce milieu très acide (quasiment de l’acide chlorhydrique pur) peu propice au développement de bactéries.

Une fois implanté dans l’estomac, l’hélicobacter résiste à l’environnement pourtant très hostile et crée les conditions d’une infection chronique.

Celle-ci est répandue universellement. Près de 30 % de la population française est porteuse de la bactérie, mais peu de personnes finalement se plaignent d’un ulcère. Là encore, mystère…
L’ulcère gastrique longtemps considéré comme le prototype des affections psychosomatiques, serait aussi une maladie « banalement » infectieuse qui guérit avec des remèdes anti-infectieux et est généralement neutralisée par la simple ingestion de brocolis.

Précautions alimentaires

L’alimentation joue un rôle important dans la survenue et la prévention de ces troubles digestifs.

Aliments interdits :

Frites et fritures, huiles et beurre cuits, abats et gibier, poissons gras, conserves, choucroute, fromages fermentés, confitures, crèmes, confiseries, pâtisseries (surtout industrielles), alcools forts…

Aliments à éviter :

Crustacés, oeufs, champignons, légumes secs, mie de pain frais…

Aliments autorisés ou recommandés :

Légumes cuits ou secs, céréales et féculents, œufs bouillis, viandes et poissons maigres (bar, colin, dorade, limande lieu, sole…), beurre et huiles crus, lait et tous les fromages frais ou non fermentés, fruits frais, tartes aux fruits…
Privilégier les acides gras polyinsaturés
(surtout les oméga 3) qu’on trouve dans les noix (3 par repas) dans les graines de lin, dans l’huile de colza (sur crudités) mais aussi dans l’huile de périlla que nous recommandons souvent.

Phytothérapie

On emploiera l'angélique, l'anis vert ou le fenouil contre les douleurs digestives et l'aubépine, le tilleul ou la valériane, contre les spasmes.

Acheter un flacon de 60 ml en teinture mère d’une des trois plantes (selon votre trouble), prenez 40 gouttes, 2 fois par jour, dans un peu d’eau pour soulager un épisode douloureux ou des spasmes.
Huiles essentielles

Elles sont particulièrement indiquées pour les ulcères gastrique et duodénal :

Voie orale :

  • H.E. Pistacfia lentiscus 1 ml

  • H.V. Calophyllum ino-phyllum 20 ml

  • H.V. Rosa rub. q.s.p. 60 ml

Avant les repas les 5 premiers jours 1 c. à café 2 fois par jour et les dix jours suivants : 1 c. à café 1 fois par jour.

  • H.E. Mentha spicata carv. 2 ml

  • Miel d’acacia q.s.p. un miellat de 100 g

1 cuillerée à café 2 fois par jour loin des repas.

Voie cutanée :

  • H.E. Citrus reticulata (fe.) : 4 ml,

  • H.E. Citrus auranthium ssp aur. (fe.) : 4 ml,

  • Exc. q.s.p. un gel de 60 ml

2 à 3 applications par jour sur le plexus solaire durant 30 jours, à renouveler si nécessaire.

Homéopathie

En général, les homéopathes recommandent de prendre 3 granules trois fois par jour en 5 CH d’un ou plusieurs des médicaments cités ci-dessous selon les symptômes :

Acidité, aigreurs :

  • Iris versicolor : 5 CH

Brûlures

  • Avec soif de petites quantités d’eau froide fréquemment répétées Arsenicum album 5 CH

  • Avec soif, mais la moindre quantité de liquide aggrave les douleurs : Cantharis 5 CH

  • Non seulement dans l’estomac mais dans tout l’ensemble du tube digestif : Iris versicolor 5 CH

  • Avec soif de grandes quantités d’eau froide : Phosphorus 5 CH

Crampes

  • Améliorées par les éructations : Carbo Vegetabilis 5 CH

  • Améliorées par une bouillotte chaude : Magnesia phosphorica 5 CH + Arsenicum album 5 CH

  • Si sensibilité à la pression de la région de l’estomac ou si les douleurs sont améliorées après une courte sieste : Nux vomica 5 CH

Dyspepsie avec excès de sécrétions acides :

  • Capsicum 5 CH, Robinia 5 CH : 3 granules de chaque 3 fois par jour

  • Iris versicolor 5 CH : 10 granules chaque dimanche au réveil

Acupuncture

Elle trouve logiquement sa place ici à la fois par son action sédative et son efficacité indiscutable sur la douleur. Le rythme des séances est variable, fonction de la fréquence et de l’intensité des crises.

Lisez en complément de cet article la question posée par une lectrice sur le site soignez-vous.com à propos du traitement de la brulure d'estomac


 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique Ulcere Brûlure d'estomac acupuncture

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous