Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Faut-il boire moins d'eau ?

Article paru dans le journal nº 44 Acheter ce numéro
  • Avons-nous vraiment besoin de boire deux litres d'eau par jour ?Avons-nous vraiment besoin de boire deux litres d'eau par jour ?
Eau

Est-il réellement nécessaire de boire beaucoup d’eau pour être en bonne santé ? Cette pratique qui consiste à boire 1 à 1,5 litre d’eau par jour, aujourd’hui considérée comme « le geste santé » par excellence, peut-elle au contraire nuire à la santé ? Et si la réponse à une bonne hydratation de l’organisme se trouvait en réalité ailleurs ?


On sait que notre organisme est essentiellement composé d’eau : entre 70 et 80% en fonction de notre âge (et près de 85% chez les nourrissons). Davantage qu’un simple composant de notre organisme, l’eau de notre corps répond à des besoins physiologiques essentiels. D’une part, l’eau permet le transport de toutes les substances dont l’organisme a besoin : vitamines, minéraux, nutriments. D’autre part, l’eau participe aux mécanismes physiologiques d’élimination des déchets et des toxines par l’organisme.

Tous les jours, nous perdons une quantité importante d’eau, de l’ordre de 2 litres, au travers des urines, des selles, de la respiration et de la transpiration. Cette perte hydrique de l’organisme est encore accentuée lorsqu’il fait chaud ou lorsqu’on est malade (mécanisme de la fièvre). Il convient donc de s’hydrater pour compenser cette perte hydrique et rétablir un bon niveau d’hydratation de notre organisme. Faut-il pour autant boire beaucoup d’eau (plus d’un litre et demi) par jour pour conserver un bon niveau d’hydratation, comme on le prétend souvent ?


La meilleure hydratation provient de notre alimentation

 

Au-delà des idées reçues, propagées notamment par les discours publicitaires issus de l’industrie agroalimentaire, pour qui l’eau minérale représente un marché particulièrement rentable, il faut considérer le rôle de l’alimentation dans l’hydratation du corps.

S’il est primordial de bien hydrater son corps, la consommation d’eau sous forme liquide (l’eau claire) n’est pas la seule solution, ni la meilleure pour l’organisme. Il n’est pas nécessaire, ni forcément souhaitable de boire 1 à 2 litres d’eau par jour. Rappelons-nous que les fruits et légumes sont composés à 90% d’eau et que leur consommation est censée couvrir l’essentiel de nos besoins au quotidien. Notre hygiène alimentaire physiologique, c’est-à-dire celle qui correspond aux besoins de notre organisme, est principalement constituée de fruits et légumes. Avec un régime alimentaire adapté, l’ensemble des besoins du corps en eau sont couverts, et il n’est plus nécessaire de boire beaucoup d’eau.

Les discours qui évoquent la nécessité de boire plus d’un litre d’eau par jour se comprennent uniquement dans le cadre d’une alimentation peu adaptée à notre organisme : trop riche en matières grasses, en protéines animales et en produits raffinés. L’hydratation par le fait de boire beaucoup d’eau apparaît alors surtout comme un moyen de compenser une hydratation trop faible issue d’une alimentation peu adaptée aux besoins de notre organisme.


Bienfaits de l’eau naturellement contenue dans les fruits et légumes


L’eau contenue naturellement dans les fruits et légumes présente de nombreux avantages par rapport aux eaux minérales et à l’eau du robinet que l’on peut considérer comme des « eaux mortes ». Les fruits et légumes procures à l’organisme eau chargée en vitamines, en nutriments et en minéraux qui nourrissent le corps. Si les eaux minérales apportent de fait des minéraux, ceux-ci ne sont pas biodisponibles pour l’organisme, c’est-à-dire que seule une infime proportion de ces minéraux va être utilisée par l’organisme. Les minéraux de l’eau en bouteille sont similaires à de petits cailloux de minéraux : des résidus secs.


Eau minérale : gare aux résidus secs !


Les résidus secs sont un indicateur de minéralisation de l’eau. Cet indicateur correspond à la masse de minéraux recueillie après évaporation d’un litre d’eau soumis à une température de 180°C. Dans les eaux vendues dans le commerce sous la forme de bouteilles, on dispose d’une quantité de résidus secs (parfois appelé « extrait sec ») située entre 400 et 2 500 mg. Ce n’est pas parce que le taux de résidus secs est important qu’une eau en est meilleure pour la santé, bien au contraire !

D’une part, il s’agit de minéraux qui sont faiblement disponibles pour l’organisme. L’organisme est d’ailleurs incapable d’assimiler une eau fortement minéralisée. Si l’on boit beaucoup d’eau, les minéraux vont épuiser les reins, qui vont s’encrasser en filtrant une quantité trop importante de minéraux secs. Idéalement, la quantité de résidus secs contenue dans l’eau claire destinée à la consommation ne devrait pas dépasser les 60 mg/litre, soit un taux jusqu’à 40 fois inférieur à celui qu’on trouve dans les eaux les plus minéralisées vendues dans le commerce (celles-ci sont dites «fortement minéralisées» au-dessus de 1 500 mg/litre).

L’eau du robinet est, elle, sensiblement moins minéralisée (environ 250 mg/litre à Marseille, 420 mg/litre à Paris par exemple), mais il faut considérer que cette eau contient du chlore ou des résidus de médicaments, ainsi que d’autres substances chimiques qui ne sont jamais complètement éliminées par les stations d’épuration.

Que faire lorsqu’on a soif ?


Si une alimentation équilibrée qui correspond à nos besoins physiologiques permet de maintenir un bon niveau d’hydratation, il faut toujours être à l’écoute de son corps et s’hydrater lorsque le besoin se fait ressentir : lorsqu’il fait très chaud, lors d’une pratique sportive ou dans le cas des femmes enceintes qui ont des besoins plus importants en matière d’hydratation.

Aux eaux minérales ou à l’eau du robinet, il est préférable de consommer une eau de source faiblement minéralisée, dont le taux de résidus secs approche le plus possible de 60mg/litre. Lorsqu’on a soif, plutôt que de boire beaucoup d’eau, la meilleure option reste la consommation de fruits et légumes, en particulier des fruits juteux. La consommation de fruits comme la clémentine (en hiver), le melon ou la pastèque (en été) permettra d’étancher notre soif tout en apportant les minéraux et vitamines dont l’organisme a besoin.

 

www.julienallaire.com

Lien externe : www.julienallaire.com
Attention : Les conseils prodigués dans cet article ne vous dispensent pas de consulter un praticien des médecines alternatives. Vous pourrez en trouver un près de chez vous et prendre rendez-vous sur annuaire-therapeutes.com
Tags sur la même thématique Eau rein pollution de l'eau
ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Publicité pour Annuaire Thérapeutes