Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Diabète : la supplémentation en vitamine pourrait diminuer les risques cardiaques.

Article paru dans le journal nº 104 Acheter ce numéro
  • Grâce à la vitamine D3, les prédiabétiques avaient un risque amoindri d’accident vasculaire cérébral.Grâce à la vitamine D3, les prédiabétiques avaient un risque amoindri d’accident vasculaire cérébral.

L’intérêt de la supplémentation en vitamine D au cours du diabète de type 2 fait débat depuis des années. Une récente étude aide à y voir plus clair.

L’intérêt de la supplémentation en vitamine D au cours du diabète de type 2 fait débat depuis des années. Afin de sortir de cette impasse, une équipe britannique a suivi pendant au moins dix ans une cohorte de plus de 90.000 personnes présentant, au moment de l’inclusion dans l’étude, soit un prédiabète (67.789 sujets), soit un diabète de type 2 (24 311 patients) ; ces personnes ne présentaient alors ni cancer, ni maladie cardiovasculaire.

À ce stade, un premier dosage du 25-hydroxy-cholécalciférol (la vitamine D3 sous sa forme active dans l’organisme) a été pratiqué. Au terme du suivi (de dix à quatorze ans selon les individus), il est apparu que chez les personnes en prédiabète ou déjà diabétiques présentant régulièrement un taux sanguin de vitamine D3 égal ou supérieur à 75 nmol/l, le risque d’insuffisance coronarienne ou cardiaque et de mortalité globale était significativement plus bas que chez celles ayant un taux de vitamine D3 inférieur à 25nmol/l.

De plus, les prédiabétiques avaient un risque amoindri d’accident vasculaire cérébral. Rappelons donc les conseils de supplémentation pour la France métropolitaine : de façon systématique, du 21 septembre au 21 mars, sous contrôle médical ; et toute l’année si l’exposition solaire est insuffisante au cours du printemps et de l’été.

Lire aussi Prévention des maladies auto-immunes, vitamine D et oméga-3 : une étude prometteuse

Lire aussi Diabète : normaliser sa glycémie naturellement

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous