Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Crinière de lion : un champignon au chevet du cerveau

Article paru dans le journal nº 99 Acheter ce numéro
  • il semblerait que le “houtou” soit aussi bénéfique pour nos neurones que pour notre psychisme.il semblerait que le “houtou” soit aussi bénéfique pour nos neurones que pour notre psychisme.

Alors que la santé du cérébral s’impose comme l’un des grands défis de la médecine de ce siècle, un champignon, appelé « crinière de lion » (Hericium erinaceus), aurait vraisemblablement la clé pour nourrir, protéger et régénérer nerfs et neurones. Il posséderait également des propriétés anxiolytiques, en véritable allié pour notre mental.

Le champignon « crinière de lion », communément appelé « houtou » ou « shishigashira » en Chine, et « yamabushitake » au Japon, est prescrit en médecine chinoise traditionnelle (MTC) depuis 2 000 ans. Il est aussi présent dans l’hémisphère Nord, en Europe et en Amérique du Nord. L’Hericium erinaceus, de son nom latin, est particulièrement riche en polysaccharides, protéines, lectines, phénols et terpidoïdes – plus précisément, dans cette famille, les hericenones et les erinacines. Selon plusieurs études, ces composants ont une activité neuroprotectrice et neurorégénérative ainsi qu’une capacité à stimuler la synthèse du facteur de croissance nerveuse (NGF). Or, cette protéine NGF intervient également dans la prévention de la mort neuronale, et contribue au maintien ainsi qu’à l'organisation fonctionnelle des neurones. Sa défaillance serait d’ailleurs liée à la maladie d’Alzheimer et à la démence sénile.

Hericium erinaceus, protecteur et régénérateur de nos neurones

En effet, grâce à ces polysaccharides, la crinière de lion aurait le potentiel d’agir en tant que neuroprotecteur et neuro-générateur dans les cas de lésions neuronales ou encore de symptômes de ­démence chez les personnes souffrant de troubles cognitifs généraux. C’est en tout cas ce que démontreraient des recherches japonaises menées par le professeur Koichiro Mori(1). Une première étude a ainsi mis en évidence qu’une supplémentation en poudre d'H. erinaceus riche en héricénone (de type E) chez la souris, entraînait une augmentation de la sécrétion de NGF. Pour confirmer ces résultats encourageants, une deuxième étude observationnelle a mesuré l’impact d’une supplémentation en H. erinaceus sur les capacités cognitives de l’Homme.

Les chercheurs ont, en ce sens, examiné l’efficacité de l’administration orale de comprimés de 250 mg à des patients de 50 à 80 ans souffrant de troubles cognitifs légers. L’expérimentation a été menée en double aveugle et contrôlée par placebo sur 29 personnes sur une période de seize semaines. Le groupe ayant reçu des champignons a vu augmenter, de manière significative, ses scores sur l’échelle utilisée pour évaluer la fonction cognitive (Revised Hasegawa Dementia Scale) en comparaison au groupe placebo. En outre, une autre étude, cette fois taïwanaise, a mis en évidence le potentiel d’une supplémentation de trois capsules (350 mg) par jour de mycélium de H. erinaceus enrichie en érinacine A dans le traitement de patients atteints de la maladie d’Alzheimer de premier stade. Menée sur 68 patients et sur une période de 49 semaines, l’étude randomisée et contre placebo montre notamment que l’H. erinaceus enrichie améliore la sensibilité aux contrastes, un trouble de la vision récurrent de la maladie d’Alzheimer(2). Enfin, une étude animale(3) suggère que l’extrait de crinière de lion pourrait contribuer à réduire la gravité des lésions cérébrales après un AVC : des doses élevées d’extrait de ce champignon administrées à des rats, immédiatement après un AVC, auraient réduit l’inflammation et diminué de 44  % la taille des lésions cérébrales.

Lire aussi Manger des champignons
pour prévenir les troubles cognitifs

Neuropathies périphériques

Si l’une des principales vertus de l’Hericium erinaceus est la protection et la régénération neuronale, il aurait également un impact bénéfique sur les nerfs, eux-mêmes constitués de neurones spécifiques. Des études animales(4) ont d’ailleurs mis en lumière le potentiel thérapeutique de ce champignon dans la régénération et la protection desnerfs périphériques, notamment grâce à son action stimulante du NGF, mais également des facteurs neurotrophiques aussi appelée BNDF (Brain-Derived Neurotrophic Factor). Cette protéine, cousine de la NFG,  est une neurotrophine impliquée dans la conservation des neurones existants et encourageant la croissance ainsi que la différenciation des nouveaux neurones et synapses. Ainsi, l’Hericium erinaceus pourrait être indiqué contre certaines atteintes du système nerveux périphérique tels que la paralysie faciale, les sensations de froid aux extrémités des membres, le syndrome des jambes sans repos, la perte de sensation ou encore les micro-tremblements.

Lire aussi Des champignons
pour notre santé

Bon pour les neurones mais pas seulement…

De plus, il semblerait que le “houtou” soit aussi bénéfique pour nos neurones que pour notre psychisme. On lui prête, ainsi, des propriétés anxiolytiques, relaxantes, et même antidépressives comme le relate une méta-analyse italienne(5). Parmi les études citées, une analyse (à haut niveau de preuve), menée sur 30 femmes ménopausées souffrant de dépression et de trouble du sommeil, montre des résultats édifiants. Après quatre semaines de prise de 0,5 g d’H. erinaceus sous forme de biscuits, les scores de dépression du groupe champignon, étaient significativement plus bas qu'avant le traitement. Le bilan était moins encourageant du côté de la qualité du sommeil. Cependant d'autres études rapportées par la méta-analyse ont tout de même montré des résultats concernant les troubles du sommeil.

Lire aussi Des champignons contre la dépression ?

En effet, des recherches menées sur 77 volontaires souffrant de surpoids ou d'obésité ont rapporté qu'une supplémentation orale quotidienne de 8 semaines avec H. erinaceus (80 % d'extrait de mycélium et 20 % d'extrait de fructification), couplée à un régime hypocalorique, améliore la dépression, l'anxiété, et le sommeil. Cette amélioration est corrélée à une augmentation des niveaux de pro-BDNF circulant, un précurseur de la neurotrophine BNDF décrite précédemment. Il a été démontré que ces deux molécules jouent un rôle primordial dans les mécanismes de l’épisode dépressif. Par exemple, les taux de BNDF diminuent chez les patients souffrant de dépression.   En outre, la crinière de lion est également étudiée pour ses potentiels : antioxydant, antibiotique, anti-tumoral, antidiabétique, cardioprotecteur, hépatoprotecteur, et immunostimulant. Les recherches, pour la grande majorité animales, méritent, selon les chercheurs, d'être poursuivies et d’aboutir à des essais cliniques.  En attendant, il est utile de rappeler que l’Hericium erinaceus est aussi riche en vitamine B2, en fibres, et en minéraux (zinc, phosphore, sélénium, fer, potassium, germanium).

Lire aussi En prévention du déclin cognitif, adoptez le régime MIND

 

Références :

  1. Neuroregenerative potential of lion's mane mushroom, Hericium erinaceus (Bull.: Fr.) Pers. (higher Basidiomycetes), in the treatment of peripheral nerve injury (review)

  2. Prevention of Early Alzheimer’s Disease by Erinacine A-Enriched Hericium erinaceus Mycelia Pilot Double-Blind Placebo-Controlled Study, 2020

  3. Protective Effects of Hericium erinaceus Mycelium and Its Isolated Erinacine A against Ischemia-Injury-Induced Neuronal Cell Death via the Inhibition of iNOS/p38 MAPK and Nitrotyrosine, 2014

  4. Neuroregenerative potential of lion's mane mushroom, Hericium erinaceus (Bull.: Fr.) Pers. (higher Basidiomycetes), in the treatment of peripheral nerve injury (review), 2012

  5. Potential Antidepressant Effects of Scutellaria baicalensis, Hericium erinaceus and Rhodiola rosea, 2020

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Où acheter ?
Où acheter ?

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous