Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Un anti-inflammatoire innovant

Article paru dans le journal nº 2 Acheter ce numéro

Pour traiter des douleurs articulaires, notre premier réflexe est d’égrener des antalgiques. Ça calme la douleur, dans le meilleur cas, mais ça provoque à la longue de fâcheux effets secondaires. Pour éviter ce genre de stratégie thérapeutique, un tout nouveau produit apporte de bien belles promesses.

Avec près de 15 millions de personnes touchées, les inflammations articulaires localisées – issues de pathologies sportives, traumatiques ou rhumatologiques – génèrent des douleurs parfois difficilement supportables. Des gestes simples deviennent alors très pénibles, voire impossibles. Le premier réflexe reste de calmer la douleur avec des corticostéroïdes, des antalgiques, et même de les associer à des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) dont les effets secondaires (rénaux, hépatiques…) sont fréquents. Mais de nouveaux produits entrent sur le marché de l’anti-inflammatoire.

Réelle innovation ?

C’est le cas du Neogil qui pourrait bien apporter des solutions alternatives. Rien que son élaboration est innovante.
Neogil est le fruit d’un partenariat public-privé entre le CHU de Bordeaux (université Bordeaux Segalen) et Nutrivercell (jeune laboratoire de « génie nutritionnel », comme l’indiquent ses fondateurs). Ce produit semble apporter une réelle alternative aux traitements communément usités. Complément nutritionnel à haute teneur en polyphénols à base de malvidine (pigment de la cuticule – la peau – de raisin dont l’activité anti-inflammatoire a été démontrée en 2007 par le même CHU de Bordeaux) et de propolis, Neogil agit sur les composantes mêmes de l’inflammation et de la douleur sans aucune toxicité. Comment ?

En réduisant la libération des médiateurs inflammatoires (interféron gamma produit par les lymphocytes T, cytokines pro-inflammatoires, etc.). La formule diminue l’activité inflammatoire intracellulaire et les études ont ainsi montré une diminution de la sévérité des signes pathologiques de l’arthrite et une absence de toxicité apparente.

Ce produit de « nutrition à valeur ajoutée », comme le présente Loïc Renard, cofondateur de Nutrivercell, est destiné tout aussi bien à compléter un traitement déjà prescrit (voire à s’y substituer à terme) qu’à la prévention : les personnes susceptibles de développer ce genre de pathologies (individus en surpoids, diabétiques, femmes préménopausées, etc.), et pour celles en souffrant déjà, Neogil se révèle un puissant allié pour traiter les crises aiguës ou pour prévenir leur apparition, d’autant plus que, cerise sur le gâteau, il présente la spécificité non négligeable de voir son efficacité évaluée et approuvée sur sa formulation finale et non – comme c’est souvent le cas dans le cadre de compléments alimentaires – sur les actifs qui le composent.

En cure de vingt jours, à raison de 2 à 4 gélules au moment des repas, Neogil est conseillé en cas de sensibilité articulaire après 50 ans ou pour les personnes en surpoids ou à faible mobilité, et pour la préparation et la protection des articulations lors d’exercices sportifs intenses ou prolongés.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous