Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Les conséquences du régime occidental

Article paru dans le journal nº 67 Acheter ce numéro
  • On se met en manger en s’asseyant de moins en moins et en se nourrissant vite et sans compagnie le plus souvent.On se met en manger en s’asseyant de moins en moins et en se nourrissant vite et sans compagnie le plus souvent.

Aujourd’hui, l’Occident n’est plus confronté à des périodes de famine. Notre production peut couvrir les besoins caloriques de chacun. Néanmoins, nos aliments manquent de minéraux et de vitamines, et sont souvent passablement pollués. Quelles retombées cela a-t-il sur notre santé ?

Il y a environ dix mille ans, la révolution néolithique a marqué la fin de l’alimentation originelle de l’être humain. Depuis, les avancées en matière de sélection, de production et de conservation n’ont cessé de se succéder. Et le rythme s’est accéléré, surtout après la Deuxième Guerre mondiale.

Celle-ci s’était soldée par la scission du monde en deux blocs, l’Est et l’Ouest, ce dernier étant caractérisé par l’hégémonie des États-Unis. Cette domination a permis au modèle de vie américain de s’imposer dans nombre de pays, tandis qu’une industrialisation galopante dans tous les secteurs a été à l’origine d’une production en abondance de nombreux biens, notamment des denrées alimentaires.

Toute l’activité humaine en Occident s’est alors focalisée sur les notions d’efficacité et de réussite. On a cherché une production rapide à fort rendement. Les conserves en tous genres et les plats cuisinés ont peu à peu remplacé les recettes maison, sans parler du boom des grandes chaînes de restauration rapide telles que Burger King, McDonald’s, etc. De même que l’on passait à la pompe faire le plein d’essence, on s’est mis à manger dans l’unique souci de recharger l’organisme, en s’asseyant de moins en moins et en se nourrissant vite et sans compagnie le plus souvent.

Une lourde facture

Or, que ce soit au plan individuel ou sociétal, les conséquences de ce modèle alimentaire américain se révèlent innombrables et coûteuses :

  • Apports insuffisants en calcium, magnésium, potassium, sélénium, fibres et vitamines A, C, E.
  • Troubles physiologiques durables comme l’altération du ...
Image description

Il vous reste encore 70% de cet article à découvrir

Article paru dans le numéro 67, pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Je suis abonné, je me connecte


Mot de passe oublié ?
Alternative Sante : l'expérience de la médecine naturelle

Pour 2€ / mois votre abonnement est un signe de soutien !
Cliquez ici pour voir nos offres

2€ / Mois

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous