Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Crise des opiacés : labo en faillite mais comptes bien garnis

Article paru dans le journal nº 72 Acheter ce numéro
  • L'OxyContin, opïacé responsable de 47 000 morts aux Etats-UnisL'OxyContin, opïacé responsable de 47 000 morts aux Etats-Unis

Plus de 2 600 plaintes liées à la crise des médicaments antidouleur à base d’opiacés visaient ici l’OxyContin, le médicament phare de Purdue Pharma qui a généré tant de problèmes de dépendances et de morts. Pour faire face à ces poursuites, la multinationale s’est déclarée en faillite. Elle espère ainsi récupérer 10 milliards de dollars. Selon son président, Steve Miller, si les tribunaux acceptent cette mise en faillite, la somme sera versée à un organisme établi au bénéfice des plaignants et de la population américaine. Il faut rappeler que l’Oxy est accusé d’être au cœur de la crise des opiacés, à l’origine de 47 000 morts par overdose aux États-Unis en 2017.

Parallèlement, les medias rapportaient mi-septembre que la famille Sackler (propriétaires de Purdue Pharma), craignant devoir en mettre un peu trop de sa poche, avait discrètement transferé  environ un milliard de dollars dans différents comptes bancaires offshore, principalement en Suisse. Une certaine idée de la responsabilité et de la "faillite"...

Lire aussi Comment nous renforçons les addictions, en prétendant vouloir les vaincre

 

source :

"Sacklers used Swiss bank accounts to hide $1bn transfers, court papers show", The Guardian, 13 sept 2019.

"Purdue Pharma files for bankruptcy in the US", BBC news, 16 septembre 2019.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique Addictions Addiction opioïdes
ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous