Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Antalgiques et acouphènes, un lien méconnu

Article paru dans le journal nº 100 Acheter ce numéro
  • L'aspirine était connue pour induire des acouphènes.L'aspirine était connue pour induire des acouphènes.

L’aspirine, l’ibuprofène et le paracétamol sont les principaux antalgiques actuellement en vente libre et largement consommés par la population. Dès les premiers symptômes d’une quelconque douleur, ces molécules sont dégainées par réflexe. Mais comme la consommation excessive d’aspirine était connue pour induire des acouphènes – heureusement réversibles après l’arrêt de cette substance –, une récente étude s’est intéressée à la tolérance auriculaire de ces divers antalgiques lorsqu’ils sont pris régulièrement à des posologies moyennes ou faibles. À partir du suivi pendant vingt ans d’une population composée d’environ 70 000 femmes, il s’est avéré que la consommation à posologie moyenne de ces produits est associée à un risque aggravé de 16 à 20 % de développer des acouphènes. À bon entendeur !

Lire aussi Du paracétamol à en perdre la tête !

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique acouphènes aspirine paracétamol ibuprofène

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous