Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Bains dérivatifs :
France Guillain revisite Louis Kuhne

Article paru dans le journal nº 8 Acheter ce numéro
  • Bains dérivatifs : France Guillain revisite Louis Kuhne

Au XIXe siècle, un autodidacte suisse, Louis Kuhne découvrait de manière empirique une pratique de santé simple, gratuite et sans aucun effet secondaire : les bains dérivatifs. Malgré les résultats patents de sa méthode sur des milliers de personnes, Louis Kuhne n’en avait pas parfaitement compris les mécanismes. France Guillain, auteur de plusieurs ouvrages consacrés à cette découverte, aidée de médecins et de scientifiques, est aujourd’hui en mesure d’en donner les clefs.

Louis Kuhne, eut l’intuition que des surcharges venues de l’intestin, poussées par la chaleur du ventre, circulaient dans notre corps en allant vers ses extrémités et étaient la cause de toutes les maladies. Pour les ramener vers l’intestin et les éliminer, il suffisait, selon lui, de refroidir le sexe en exerçant une friction, tout en adoptant une alimentation saine pour éviter une nouvelle accumulation de surcharges. Louis Kuhne conseillait donc aux femmes de frictionner les grandes lèvres avec un tissu mouillé d’eau très fraîche en séances de dix à soixante minutes, le reste du corps étant tenu très au chaud. Les hommes devaient frictionner, eux, le bout du pénis.

Simple illuminé ou découvreur génial ?

Louis Kuhne était, pour beaucoup, un illuminé. Malgré l’opposition du corps médical, il soigna pourtant avec cette méthode des centaines de patients durant 70 ans et l’étudia, de manière empirique. Ceux qui avaient pratiqué les bains selon sa méthode (des centaines de milliers de naturistes dans le monde entier) ne voulaient plus l’abandonner. Mais pour un esprit scientifique, la méthode santé mise au point par Louis Kuhne laissait encore trop de questions en suspens.

Les zones d’ombre de la méthode Kuhne

Louis Kuhne parlait de « surcharges », de matières indésirables qui se promèneraient dans notre corps sous le simple effet de la chaleur, cherchant à sortir du corps comme la fermentation sort d’une bouteille. Que voulait-il dire par « surcharges » ? Comment pouvaient-elles se déplacer de manière anarchique, sous la simple pression de la chaleur ou du froid ? Quelle était leur fonction ? Louis Kuhne, lors de ses conférences, n’apportait aucune précision.

Par ailleurs, la méthode de Louis Kuhne comportait des invraisemblances. Les grandes lèvres chez les femmes ne correspondent pas au pénis mais aux testicules. Pourquoi cette fonction, à l’inverse de la respiration de la digestion, de la circulation du sang, serait-elle sexuée ?

Ce sont toutes ces questions qui m’ont conduite à chercher de l’aide auprès de médecins, vétérinaires, chirurgiens, chercheurs, kinésithérapeutes, ostéopathes… Et je dus me rendre à l’évidence, Louis Kuhne s’était bel et bien trompé ! Même s’il n’était pas très loin du but.

Enfin, l’explication scientifique

C’est au Dr Jean Minaberry, endocrinologue, diabétologue et nutritionniste à Bordeaux que revient tout le mérite d’avoir donné la clef scientifique de la méthode Kuhne, après avoir étudié la nature et les fonctions de nos graisses pendant trente ans. Voici les conclusions qui nous permettent aujourd’hui de décrire le fonctionnement du bain dérivatif.

Lorsque le bol alimentaire arrive dans l’intestin grêle, il se divise en trois parties. L’une part vers la sortie (selles), la seconde dans les capillaires (sang) la troisième dans un système d’une seule pièce, le fascia. Le fascia circule dans tout le corps, passe-partout, enveloppe os, muscles, organes, passe dans les moindres recoins de notre corps, ...

Image description

Il vous reste encore 72% de cet article à découvrir

Article paru dans le numéro 8, pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Je suis abonné, je me connecte


Mot de passe oublié ?
Alternative Sante : l'expérience de la médecine naturelle

Pour 2€ / mois votre abonnement est un signe de soutien !
Cliquez ici pour voir nos offres

2€ / Mois

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique Thérapies détox bains dérivatifs France Guillain
ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous