Du tabac à la dépression, il n’y a qu’une bouffée

Article paru dans le journal nº 74 Acheter ce numéro

Q u’il existe une association entre tabagisme et dépression et tabagisme et schizophrénie, cela ne fait plus aucun doute depuis des années, mais qu’il existe une relation de cause à effet dans un sens ou dans l’autre, nul n’était encore capable de le dire. C’est à cette tâche que s’est attelée une équipe de chercheurs britanniques en partant d’une base de données regroupant 462 690 personnes d’ascendance européenne dont 8 % étaient des fumeurs et 22 % étaient d’anciens fumeurs. Pour ce faire, ils ont utilisé une approche dite de randomisation (prélèvement aléatoire) mendélienne qui combine, dans le cadre de cette étude, les variants génétiques avec l’exposition au tabac. Il en est ressorti que, non seulement fumer augmente le risque de dépression comme de schizophrénie, mais aussi que la dépression et la schizophrénie augmentent le risque de fumer, la relation de cause à effet à double sens étant toutefois nettement plus forte entre tabac et dépression qu’entre tabac et schizophrénie.

 

Source

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique Tabac tabac schizophrénie dépression
ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous