Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Sucre et humeur, une mauvaise association

Article paru dans le journal nº 71 Acheter ce numéro
  • Sucre et humeur, une mauvaise association

« Ouvre du bonheur ! », disait la pub pour un célèbre soda à la couleur sombre… Les vendeurs de rêve, et accessoirement de sucreries, savent promouvoir les associations d’idées qui, dans notre cerveau, commanderont l’envie de consommer leur produit. Pourtant, le sucre n’améliore en rien le moral, et c’est clairement démontré !

Certes, la plupart des gens dits « sucrés » (un peu par opposition à ceux qui ont plus d’appétence pour le salé) éprouvent une satisfaction instantanée à manger une bonne glace, une pâtisserie appétissante ou une pêche bien mûre. Mais celle-ci n’augure en rien d’une humeur plus joyeuse dans la durée. Ce serait même plutôt le contraire.

C’est ce que tend à démontrer une étude récente* qui s’est intéressée aux effets des glucides sur des aspects de l’humeur comme la joie et la tristesse, la vigilance, la colère ou la fatigue. Elle révèle notamment que les consommateurs de sucre ressentent davantage de fatigue que ceux ayant reçu un placebo, et sont également sujets à une baisse de la vigilance dans l’heure suivant l’ingestion .

Car les déclencheurs neurologiques stimulés par le sucre dans le cerveau ont une durée d’excitation très courte et n’entraînent donc aucune amélioration de l’humeur, du moins au-delà du moment de la prise, ni aucun sentiment durable de bien-être. En revanche, la responsabilité du sucre dans la progression de l’obésité et du diabète est, elle, bien réelle . Est-ce qu’une personne sujette à l’une de ces pathologies se sent mieux dans sa peau quand elle consomme du sucre ?

 

Lire aussi Boissons sucrées, jus de fruits, et risques accrus de cancer

Source

*« Sugar rush or sugar crash ? A meta-analysis of carbohydrate effects on mood », par Konstantinos Mantantzis, Friedericke Schlaghecken, Sandra I. Sünram-Lea, et Elizabeth A ; Maylor, dans Neuroscience & Biobehavioral Reviews, 2019.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous