Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Troubles du cycle menstruel : nos réponses phyto et homéo

Article paru dans le journal nº 42 Acheter ce numéro
  • Troubles du cycle menstruel : nos réponses phyto et homéo

Associé à un discours aussi répandu que faux selon lequel les problèmes de cycle sont normaux et les douleurs de règles un "mal nécessaire", un voile de pudeur encourage trop souvent les femmes à ne pas se plaindre et à laisser parfois la situation s’enliser. Qu’un déséquilibre soit répandu ne veut pas dire qu’il est normal, ni qu’il faut s’en accommoder. Pour parer à ces problèmes que sont les règles trop abondantes (ménorragies), douloureuses (dysménorrhées) ou absentes (aménorrhées), voici des réponses simples à base d’homéopathie ou de plantes.

Les manifestations de déséquilibre du cycle sont nombreuses mais on les réunit généralement sous trois grandes catégories.

Ménorragies

Ménorragie signifie : règles trop abondantes et donc épuisantes – à ne pas confondre avec « métrorragie », terme qui désigne des pertes de sang en dehors des règles. Comme toujours, il convient de rechercher la cause, qui peut être :

  • Un stérilet (cas très classique).
  • Une hyperfolliculinie (excès de l’hormone folliculine).
  • Un dérèglement hypophysaire (l’anté-hypophyse sécrète nombre d’hormones sexuelles).
  • Un problème au disque vertébral au niveau L3/L4 (personne n’y pense).
  • Une endométriose


Répondre à l’urgence : l’anémie ferriprive


En cas de ménorragies prononcées ou récurrentes, une perte de sang trop abondante génère rapidement un manque d’hémoglobine et un manque de fer circulant ; celui-ci étant l’agent de transport de l’oxygène sanguin, la personne se retrouve donc fatiguée et essoufflée au moindre effort.

Il faut d'abord restaurer au plus vite son intégrité vitale avec un complément alimentaire qui restaure vos réserves en fer.Vous pouvez par exemple vous tourner vers FERALIM (laboratoire Lorica), à raison de 6 comprimés par jour.

Deux remèdes homéopathiques pourront également ici vous aider à cas d'anémie ferriptive. Les lecteurs qui me connaissent de longue date savent que je suis depuis toujours contre les granules, dont le rendement est médiocre face à la version liquide de base. Je préconise donc des gouttes. Si nécessaire, les commander à la pharmacie de l’Europe :

  • CHINA 15 CH - 25 gtts matin et soir
  • DRYMIS 9 CH – 20 gtts avant les 3 repas

Traitements de fond de la ménorragie

Au choix ou en associations, selon les disponibilités :


•    MANGANÈSE oligo (en pharmacie) – 3 fois par semaine.

•    ZINC oligo (en pharmacie ou boutique diététique) – voir la posologie.

•    VITAMINE E naturelle – exemple : germe de blé (en boutique diététique).

•    VISCUM ALBUM macérat de bourgeons glycériné 1 DH (en pharmacie) – 50 gtts + eau après les 2 repas principaux.

•    HAMAMELIS TM (en pharmacie) – 40 gtts + eau après les 2 repas principaux.

•    Infusion de GÉRANIUM ROBINIA (sommités fleuries) – 2 g par tasse – infuser 15 min – 3 tasses / jour.

•    Décoction de CHÊNE (écorce) – 30 g/l – bouillir 2 min – Infuser 10 min – 3 tasses/jour.

•    Décoction de NOISETIER (écorce) – 30 g/l d’eau – bouillir 15 min – 3 tasses/jour.

Précisions étiologiques en homéopathie : 1 dose par semaine

  • Sang rouge vif avec caillots : SABINA 15 CH.
  • Sang rouge vif sans caillots : ERIGERON 9 CH.
  • Sang foncé avec caillots : CROCUS SATIVUS 15 CH.
  • Sang foncé sans caillots : SECALE CORNUTUM 30 CH.
  • Sang pâle : FERRUM METALLICUM 12 CH.
  • Tendance à la défaillance : IPECA 30 CH.

Dysménorrhées

C’est ce que l’on nomme couramment les « règles douloureuses », qui sont en fait des crampes abdominales douloureuses, associées au flux menstruel. Ces douleurs précèdent ou accompagnent les règles. Elles peuvent être accompagnées de diarrhées, de vomissements, de vertiges et de maux de tête.

Il y a deux types de dysménorrhées : celles qui surviennent lors des premières règles, et celles qui surviennent après plusieurs années de règles sans douleur. Ces douleurs peuvent être avec ou sans cause organique telles que :


o   Fibrome utérin
o   Endométriose
o   Infections génitales chroniques


Pendant les poussées douloureuses : selon ce qu’on a sous la main

  • Serviette éponge humide bien chaude et bouillotte pendant 20 min (réchauffer toutes les 5 min si l’on ne met pas de bouillotte).
  • CUPRUM METALLICUM 9 CH (en pharmacie) – 25 gtts.
  • Décoction de PERSIL (plante entière) – 50g/l d’eau – bouillir 2 min – infuser 10 min – 3 tasses/jour.


Précisions étiologiques pendant les poussées :

  • Douleurs crampoïdes améliorées pliée en deux : COLOCYNTHIS 9 CH – 25 gtts.
  • Douleurs améliorées par la chaleur : MAGNESIA PHOS 12 CH – 30 gtts.
  • Douleurs avec défaillances et sueurs froides : VERATRUM ALBUM 15 CH – 30 gtts.
  • Douleurs avec irradiation lombo-sacrée : SABINA 12 CH – 25gtts.

Traitement de fond de la dysménorrhée

Au choix ou en association :

  • ARNICA MONTANA TM (en pharmacie) – 7 gtts + eau matin et soir.
  • LUESINUM 15 CH (en pharmacie) – 1 dose au lever.
  • Infusion de PASSIFLORE (feuilles + fleurs) –1 pincée/tasse – infuser 10 min – 3 tasses/jour.
  • Infusion de MENTHE (feuilles + fleurs) – 1 pincée/tasse – infuser 5 min – 3 tasses/jour.
  • Infusion de MARJOLAINE plante entière – 1 petite cuillère/tasse – infuser 10 min – 3 tasses/jour.
  • Décoction de MILLEPERTUIS fleurs – 40 g/l – bouillir 1 min – infuser 10 min – 3 tasses/jour.

AMÉNORRHÉES

 

C’est l’absence de règles. Souvent, le corps a de bonnes raisons pour cela. Par exemple, il est courant que des filles anémiques ou anorexiques n’aient pas de règles – c’est la sagesse du corps pour préserver un minimum d’énergie vitale. Des causes endocriniennes possibles peuvent se situer au niveau thyroïdien, ovarien, ou hypophysaire.

Quelques remèdes basiques à essayer :

  • PULSATILLA 12 CH (en pharmacie) – 1 dose par semaine au lever.
  • AETITE élixir (laboratoire Source Claire) – 10 gtts sous la langue au coucher
  • Décoctions de SAUGE : faire bouillir une pincée par tasse pendant exactement 3 minutes, 3 tasses par jour.
  • Décoction de PERSIL plante entière – 50g/l d’eau – bouillir 2 min – infuser 10 min – 3 tasses/jour.

Un cas particulier : l'aménorrhées des jeunes filles

  • Suite refroidissement : DULCAMARA 15 CH (en pharmacie) – 20 gtts 3 fois par jour.
  • Suite frayeur : OPIUM 100 000 K – 1 dose – Cde : Pharmacie de l’Europe 01 48 74 74 91.
  • Suite à un coup de froid ou choc émotionnel : MILLEFEUILLE décoction plante entière – 40 g/l – bouillir 10 s – infuser 10 min – 3 tasses par jour, ou  BAIN DE PIEDS SINAPISE – 125 g de farine de moutarde dans de l’eau tiède – 20 min.

Vous combinerez le remède choisi à une décoction d'ORTIES BLANCHES (feuilles) – 25 g/l d’eau – bouillir 2 min – infuser 5 min – 3 tasses par jour.

 

 

 

 

 

 

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous