Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Ménopause : des pruneaux contre l’inflammation et l’ostéoporose ?

Article 100% numérique
  • Des pruneaux pour prévenir l'ostéoporoseDes pruneaux pour prévenir l'ostéoporose

Une étude suggère que la consommation quotidienne de pruneaux peut être bénéfique pour la santé des os en réduisant les facteurs inflammatoires qui contribuent à l'ostéoporose.

Présentée cette semaine à Philadelphie lors de la réunion annuelle de la Société américaine de physiologie, cette étude a été réalisée par des chercheurs du programme de physiologie intégrative et biomédicale des départements des sciences nutritionnelles de l'université d'État de Pennsylvanie. Elle a réparti en trois groupes les participantes, des femmes ménopausées ayant un score de densité minérale osseuse défini comme faible, ce qui est un marqueur de l'ostéoporose. Chaque jour pendant un an, le premier groupe a mangé 50 grammes de pruneaux séchés, soit environ six pruneaux, le second en a mangé 100 grammes, soit environ douze pruneaux, tandis que le troisième n’en a pas consommé du tout.

Des prélèvements sanguins ont été effectués sur les volontaires avant et après l’essai, et seuls les deux groupes de consommatrices de pruneaux ont vu leurs marqueurs inflammatoires diminuer significativement.Pour Janhavi Damani, auteure principale de l’étude, ces résultats suggèrent que la consommation de six à douze pruneaux par jour « peut réduire les médiateurs proinflammatoires qui peuvent contribuer à la perte osseuse chez les femmes ménopausées », ce qui pourrait en faire « une intervention nutritionnelle prometteuse ».

Une autre étude citée par les auteurs montre que manger 50 ou 100 grammes de pruneaux par jour sur une durée de six mois a ralenti significativement la perte de densité minérale osseuse totale et diminué le TRAP-5b - un marqueur de la résorption osseuse - par rapport au groupe de femmes n'en ayant pas consommé.

Les polyphénols des pruneaux efficaces contre l’inflammation

L’ostéoporose touche près de 40 % des femmes de plus de 65 ans et 70 % des femmes de plus de 80 ans. En effet, les niveaux d’œstrogène diminuant, certains phénomènes inflammatoires peuvent être favorisés et contribuer à la perte osseuse. Des recherches antérieures avaient d’ailleurs montré que les polyphénols contenus dans les pruneaux favorisent la diminution du stress oxydatif (et de l’inflammation globale) dans certaines cellules osseuses. Les pruneaux contiennent en outre de nombreux nutriments comme des fibres, des minéraux ou de la vitamine K.

Si vous êtes sujette aux fractures ostéoporotiques, c’est peut-être l’occasion d’intégrer quelques pruneaux dans vos collations ou de faire passer le mot autour de vous.

Lire aussi Combattre l’ostéoporose : quels remèdes naturels ?

Lire aussi Ostéopénie et ostéoporose : comment préserver son capital osseux ?


Source :


« The Role of Prunes in Modulating Inflammatory Pathways to Improve Bone Health in Postmenopausal Women ». Advances in Nutrition, 2022.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique ostéoporose pruneaux

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous